Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brut se tasse après la norvège
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
47.13 +1.51 %
46.40Ouverture : 47.27+ Haut : 46.40+ Bas :
+1.57 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 12 892Volume :

Pétrole wti : Le brut se tasse après la norvège

tradingsat

(CercleFinance.com) - Conjuguée à des perspectives économiques un peu plus faibles qu'attendu, la fin de la grève en Norvège pesait toujours sur le cours du pétrole ce midi. Vers 13 heures ce mardi, le cours de la prochaine échéance de Brent de mer du Nord reculait de 1% à 99,3 dollars, le WTI le suivant à distance de 0,6% à 85,5 dollars.

En effet, le négociateur en chef de l'Association norvégienne de l'industrie pétrolière (OLF, en norvégien), Jan Hodneland, a salué hier “le choix responsable” du gouvernement. Après que les syndicats patronaux et de salariés aient échoué par trois fois à se mettre d'accord, Oslo est entré dans la danse in extremis, 30 minutes avant l'expiration de l'ultimatum des salariés menaçant de bloquer totalement la production du plateau continental norvégien.

Le Premier ministre norvégien a donc déclaré la fin du conflit en attendant un prochain arbitrage sur les salaires. En clair, “le gouvernement a fini par céder et a accepté de recevoir les partenaires sociaux en vue de négocier”, commente Saxo Bank.

Selon le BP Statiscal Yearbook, référence en matière de données énergétiques, la Norvège a produit en 2011 quelque 2,04 millions de barils de pétrole/jour (soit 2,3% du total mondial) et 101,4 milliards de mètres-cubes de gaz (3,1% du total mondial).

Les analystes de Saxo Bank rappellent aussi que “la Chine a fait état d'une baisse de ses importations de pétrole à 5,28 millions de barils par jours. Il s'agit du chiffre le plus faible depuis décembre 2011”. Après les Etats-Unis, la Chine est le 2ème consommateur de pétrole au monde.

Globalement, le scénario économique et donc pétrolier central reste celui d'un rebond au 2nd semestre, qui a maintenant commencé depuis une dizaine de jours. Cependant, cette reprise risque d'être plus faible que prévu. Vendredi dernier, Christine Lagarde, a déclaré que “la mise à jour des prévisions du Fonds monétaire international (FMI), qui sera publiée dans 10 jours (soit vers les 15/16 juillet, ndlr), fera état de perspectives plus faibles pour la croissance mondiale que nous ne le pensions voilà trois mois'.

Or les modèles économétriques de l''Agence internationale de l'Energie (AIE), dont les prévisions pétrolières font autorité, reposent sur les projections de PIB du FMI.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI