Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brut se reprend modestement.
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.02 -0.49 %
49.26Ouverture : 49.53+ Haut : 48.88+ Bas :
-0.49 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 21 868Volume :

Pétrole : Le brut se reprend modestement.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Après un vigoureux dérapage hier sur fond d'intensification de la crise souveraine européenne et de décision de l'OPEP, le brut se décidait à rebondir modestement ce midi. Mais ses prix restent cependant inférieurs de 3 à 4 dollars à ce qu'ils étaient 24 heures plus tôt. Le baril de Brent de Mer du Nord livrable en janvier prochain se reprenait de 0,6% à 105,6 dollars, quand le WTI américain de même échéance regagnait 0,4% à 95,3 dollars.

Hier, indique le communiqué final de sa 160ème réunion, l'OPEP a décidé 'de maintenir sa production au niveau actuel de 30 millions de barils/jour, ce qui comprend la Libye'. Il s'agit de facto d'un relèvement des quotas qui, précédemment et officiellement, étaient fixés à 24,8 millions de barils/jour depuis la crise de 2008/2009.

Aux Etats-Unis, les stocks de brut publiés par l'EIA se sont finalement tassés de pratiquement deux millions de barils à 334,1 millions d'unités, alors qu'une hausse était attendue. Une bonne nouvelle a priori pour la demande américaine.

Mais selon BNP Paribas CIB, cette baisse était cependant inférieure aux attentes (- 2,5 millions environ) et elle était outre essentiellement attribuable à des baisses d'importations. Les stocks d'essence et de distillats se sont, eux, accrus, mais moins que prévu.

Ce matin, Crédit Suisse a fait le point sur ses prévisions pétrolières. En 2012, le bureau d'études attend toujours un baril de Brent à 105 dollars, chiffre qui passerait à 120 dollars en 2014. Si à court terme, des risques baissiers demeurent, 'notre scénario de base en tient compte', indique la note de recherche.

Les prévisions du baril de référence américain, le WTI, sont en revanche relevées en raison de la future mise en service du pipeline Seaway, qui devrait permettre au pétrole nord-américain et notamment canadien s'accumulant à Cushing de s'écouler vers le Sud des Etats-Unis, là où se concentrent les raffineries. Le WTI devrait terminer 2011 à un cours moyen de 90,7 dollars avant de passer à 99 dollars (+8 dollars) en 2012 et 117,75 dollars (+ 2,25 dollars) en 2014.

Le 'spread', la différence entre les deux barils, devrait donc se réduire de 10 dollars au 1er trimestre 2012 à 2 dollars en fin d'année prochaine, prévoit la banque d'affaires.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...