Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brut se reprend et parie sur la relance
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.60 +0.59 %
49.16Ouverture : 49.75+ Haut : 49.16+ Bas :
+0.90 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 23 911Volume :

Pétrole : Le brut se reprend et parie sur la relance

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours de la prochaine échéance de Brent de mer du Nord se reprenait vendredi midi de 1,1% à 102,2 dollars quand le WTI, baril de référence sur le marché américain, le suit de 0,9% à 86,9 dollars.

En zone euro pourtant, les nouvelles ne sont toujours pas favorables. L'agence de notation-crédit américaine Moody's a abaissé la note souveraine de l'Italie de deux crans, la faisant passer de A3 à Baa2, avec en outre une perspective négative. Sur le marché secondaire, le rendement du papier italien à 10 ans a repris la barre des 6% dans la foulée.

“Certains commencent déjà à se dire que S&P et Fitch pourraient suivre, dans la mesure où Moody's affiche désormais des notations sur l'Italie inférieures à celles de ses deux camarades', commente un intervenant d'IG Markets. Et selon Bank of America Merrill Lynch dans une note publiée ce matin, l'Italie pourrait poser bien plus de problèmes à la zone euro que la Grèce.

En outre, la décision de l'agence ne met pas en cause que l'Italie : “Moody's met en avant la dégradation du marché obligataire qui augmente les coûts de financement du pays, ainsi que le risque de contagion de l'Espagne et de la Grèce', rapporte Aurel BGC.

Or la croissance de la Chine est ressortie à 7,6% au 2ème trimestre, un chiffre globalement en ligne avec les attentes qui n'en est pas moins le plus faible de ces trois dernières années. La deuxième économie mondiale souffre de la situation européenne, et de surcapacité dans certains secteurs”, commentent les analystes de Saxo Bank. Ils ajoutent que d'autres pays de la région, comme la Corée du Sud et Singapour, sont aussi concernés.

Or la Chine a concentré en 2011, selon la revue statistique sur l'énergie tenue par BP, 11,4% de la demande mondiale de pétrole, contre 10,6% en 2010. Ce qui en fait le 2ème pays consommateur de pétrole après les Etats-Unis, avec 20,5% en 2011 après 21,1% en 2010.

Cependant, les dernières statistiques américaines sont globalement médiocres, en dépit d'inscriptions hebdomadaires au chômage meilleures que prévu hier. Les spéculations sur le lancement d'un QE 3 par la Fed, si elles ont été déçues jusqu'à présent, s'en trouvent tendanciellement renforcées.

Et en Chine, la décélération de la croissance au 2ème trimestre coïncide, début juin et début juillet, avec deux baisses de taux directeurs de la pat de la banque centrale, qui devraient produire leurs effets dans les mois qui viennent. En outre, Pékin réaffirme ces dernières semaines qu'il misera sur les investissements. Et enfin, la croissance en baisse du T1, “synonyme d'un ralentissement économique mondial, devrait pousser le gouvernement chinois à assouplir sa politique monétaire”, pronostique Saxo Banque.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...