Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brut reprend espoir, l'iran en toile de fond
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.40 +0.28 %
49.26Ouverture : 49.41+ Haut : 49.26+ Bas :
+0.28 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 129Volume :

Pétrole : Le brut reprend espoir, l'iran en toile de fond

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le baril de Brent de Mer du Nord livrable en janvier prochain progressait de 1,6% à 105,3 dollars, quand le WTI américain de même échéance gagnait 1,4% à 95,2 dollars.

Le prix du brut profite du mouvement de dépréciation que le dollar connaît ce midi contre l'euro, bien que la tendance de fond reste structurellement inverse. Ce midi, l'euro gagne 0,62% à 1,3077 dollar, ce qui pèse d'un certain poids puisque l'unique devise de négoce du brut est le billet vert.

En outre, le consensus de marché se montre relativement optimiste quant à l'état des stocks américains que l'Energy Information Agency (EIA) publiera demain. Ainsi, les réserves commerciales de brut des Etats-Unis, jauge de la demande du pays en produits pétroliers, sont attendues en hausse de l'ordre de 1,7 million de barils.

Enfin, en Europe, le sentiment était un peu meilleur, notamment en Allemagne où on a appris ce matin que l'indice Ifo mesurant le climat des affaires en Allemagne, est passé de 106,6 en novembre à 107,2 en décembre, alors que les économistes attendaient une baisse symétrique.

'Clairement, les responsables industriels allemands ne s'attendent pas à une récession au cours des six prochains mois et se montrent très confiants à propos de l'avenir', souligne un économiste de Natixis.

Enfin, le facteur de tension sur la demande que représentent l'isolement croissant de l'Iran et les mesures touchant de près son pétrole est toujours bel et bien présent. Il s'agit d'un important pays exportateur de pétrole, le 2ème après l'Arabie saoudite dans la région, et le pays contrôle aussi l'une des deux rives du détroit d'Ormuz.

En 2009, environ 15,5 millions de barils transitaient par ce détroit, unique porte de sortie par la mer du golfe arabo-persique, à raison de 13 passages de pétroliers par jour. Soit un tiers du pétrole transporté par mer et 17% en volume du négoce mondial, selon l'EIA.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...