Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brut porté par l'annonce de la fed
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.19 -0.24 %
49.16Ouverture : 49.75+ Haut : 48.79+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 62 080Volume :

Pétrole : Le brut porté par l'annonce de la fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours du pétrole ignore superbement les révisions en baisse des prévisions de croissance, qu'elles viennent du FMI comme de la Fed, pour ne retenir que le report de 18 mois, à fin 2014, du terme de la période de taux exceptionnellement bas de la banque centrale US. Ainsi, le Brent de Mer du Nord livrable en mars se reprenait ce midi de 1,4% à 111,3 dollars, le WTI américain de même livraison prenait 1% à 100,4 dollars.

On ne peut pourtant pas dire que les facteurs baissiers manquent à l'appel !

Hier, les opérateurs ont appris de la part de l'Energy Information Agency (EIA) que la semaine passée, les stocks commerciaux américains de pétrole brut avaient augmenté de plus du double de ce qui était anticipé, soit + 3,55 millions de barils à 334,8 millions d'unités. C'est un niveau record depuis début décembre. Même si les réserves d'essence se sont légèrement tassées et celles de distillats (fuel domestique et diesel) ont reculé de 2,5 millions d'unités à 145,5 millions.

En outre, hier soir, la Fed a abaissé ses prévisions de croissance 2012 du PIB des Etats-Unis de 2,5/2,9% à 2,2/2,7% (soit - 9% en milieu de fourchette), et celles de 2013 de 3/3,5% de 2,8/3,2% (-7,7% en milieu de fourchette). Un facteur négatif pour la demande de brut du 1er consommateur d'or noir au monde, avec une part de 21,1% du total en 2010 selon le BP Statistical Yearbook.

Cet abaissement fait écho à la croissance mondiale 2012 que le FMI n'attend plus qu'à 3,3% cette année, contre 4% précédemment. On notera que dans le cadre de sa revue trimestrielle des perspectives mondiales, le FMI a mentionné le brut : “les risques géopolitiques liés au pétrole se sont de nouveau intensifiés. Ils devraient se maintenir pendant un certain temps, et les cours du pétrole ne devraient enregistrer qu'un timide repli en 2012, en dépit des perspectives moins favorables de l'activité mondiale”, note le FMI.

Au final, le prix du panier de barils retenu par le FMI, qui était de 104,23 dollars en moyenne en 2011, baisserait cette année de 4,9% à 99,09 dollars puis à 95,55 dollars en 2013.

Cependant, les opérateurs ont surtout retenu l'autre annonce imprévue faite par la Fed : compris entre 0% et 0,25% depuis le 16 décembre 2008, les taux courts resteront à ce niveau “exceptionnel” “au moins jusqu'à la fin de 2014”, indique le communiqué, et non plus jusqu'à mi 2013 comme indiqué le 13 décembre dernier.

Ce qui constitue une surprise, selon la plupart des commentateurs. Les liquidités en billets verts ne risquent donc pas de se tarir, ce qui est jugé favorable pour le prix des actifs comme l'or et le pétrole. Rappelons que l'or noir se négocie exclusivement en dollars US.

'Bien que les révisions à la baisse des projections de croissance ne soient pas particulièrement rassurantes, les marchés adorent la promesse de la Fed d'un maintien de taux bas pendant plus longtemps', commentent les économistes de la banque québécoise Financière Banque Nationale (FBN).

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...