Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brut perd de sa superbe
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
45.60 -2.79 %
46.96Ouverture : 47.20+ Haut : 45.56+ Bas :
-2.90 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 54 045Volume :

Pétrole wti : Le brut perd de sa superbe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les cours du brut se montraient volatils ce midi, notamment du côté du Brent qui a tenté sans succès de se hisser au-delà des 122 dollars. Les analystes de Goldman Sachs le voient revenir vers 105 dollars à court terme. Vers 13 heures 20, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance mai gagnait 0,2% à 121,2 dollars, quand le WTI américain de même livraison restait stable à 106,4 dollars.

Le Brent a donc perdu pied sous les 125 dollars et le WTI sous les 110 dollars.

Comme l'indiquait Pictet & Cie ce matin, “les commentaires de l'Agence internationale de l'Energie (AIE) sur le prix du baril de pétrole ont provoqué une forte volatilité sur l'ensemble des marchés financiers'.

'L'AIE a peur que la reprise économique mondiale soit stoppée par la forte hausse des prix des matières premières et plus particulièrement par celle du prix du baril de pétrole', indique la banque privée helvétique.

En outre, la très écoutée Goldman Sachs a conseillé à ses clients de prendre leurs profits sur un pari effectué début décembre sur le pétrole afin d'extérioriser un gain de 25%. Certes, indique Goldman dans sa note, les tensions politiques dans le monde arabe ont poussé le baril au-dessus des 125 dollars et les risques demeurent élevés. Cependant, la banque d'affaires américaine souligne 'des signes naissants de destruction de demande aux Etats-Unis', et aussi des positions spéculatives record “quatre fois plus importantes que tel n'était le cas en juin 2008”.

Or les facteurs de tension géopolitiques risquent de s'amoindrir, avec notamment un possible cessez-le-feu en Libye. Goldman Sachs s'attend donc à un repli du Brent sur les 105 dollars à court terme, selon une note de recherche.

La banque cite notamment le niveau élevé des capacités de production excédentaires ainsi que celui des stocks. D'ailleurs, l'Energy information agency (EIA) américaine devrait, selon le consensus, faire état d'une nouvelle hausse des stocks US de brut cet après-midi de l'ordre du million de barils par rapport aux 357,66 millions d'unités indiqués mercredi dernier. Il s'agirait au moins de la 6ème hausse hebdomadaire d'affilée.

Attention cependant, la tendance est plus mesurée du côté des stocks d'essence, qui vont bientôt focaliser l'attention.

Rappelons en effet que la 'driving season', période de congés estivaux durant laquelle les Américains prennent davantage la route, commence traditionnellement avec le week-end du Memorial Day, qui intervient le dernier lundi de mai (le 30 mai cette année).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI