Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brut opte pour l'attentisme
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
48.96 -0.71 %
49.16Ouverture : 49.75+ Haut : 48.90+ Bas :
-0.41 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 37 768Volume :

Pétrole : Le brut opte pour l'attentisme

tradingsat

(CercleFinance.com) - Stabilité du Brent, légère hausse du baril de référence outre-Atlantique : hésitant entre les conséquences aléatoires de l'accident Fukushima et les tensions politico-militaires du Moyen-Orient d'un côté, et la chute du gouvernement portugais de l'autre, les opérateurs pétroliers ont opté pour la neutralité ce midi. Vers 13 heures, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance mai demeurait inchangé à 115,5 dollars, quand le WTI américain de même livraison gagnait 0,6% à 106,4 dollars.

La question des crises souveraines de la zone euro continue donc de se dégrader. “Après la démission du Premier ministre portugais José Socrates hier, il est probable que le Portugal va venir rejoindre l'Irlande et la Grèce dans la queue pour obtenir une aide de l'Union européenne', déplore aujourd'hui un gérant.

Pour les analystes Changes de Pictet & Cie, “il faudra certainement remettre l'ouvrage sur le métier pour trouver une solution qui satisfasse tout le monde.” Autant dire que la situation économique ne s'arrange pas en zone euro, ce qui entretient des doutes sur la force de la croissance que l'on peut en attendre. Or la demande pétrolière est étroitement dépendante de la progression du PIB.

Cependant, le sentiment 'géopolitique' des opérateurs semble un peu meilleur, le risque de contagion à l'Arabie saoudite étant toujours considéré comme limité. En Libye, en Syrie et au Yémen en revanche, la stabilisation n'est toujours pas à l'ordre du jour.

De surcroît, les stocks de pétrole brut américains publiés par l'EIA ont encore progressé la semaine passée. Un peu plus que prévu, puisqu'ils s'approchent des 353 millions de barils maintenant. Cet indicateur signale que le pétrole ne manque pas sur le marché qui en absorbe le plus, d'autant que la consommation de produits pétroliers par les Etats-Unis progresse peu sur un an.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...