Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brut ne craint pas les menaces souveraines
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
47.01 +0.21 %
46.96Ouverture : 47.06+ Haut : 46.96+ Bas :
+0.11 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 101Volume :

Pétrole wti : Le brut ne craint pas les menaces souveraines

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vers 12 heures 40, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance septembre demeurait stable à 117,9 dollars dollars, le WTI américain de même livraison grappillant 0,5% à 99,7 dollars.

L'attention du marché se focalise sur les risques souverains. Après l'Europe et notamment la Grèce la semaine dernière, ce sont les emprunts d'Etat américains qui suscitent maintenant une vive appréhension. Aucun accord entre démocrates et républicains n'a pu être trouvé sur le relèvement du plafond de la dette fédérale US, les premiers voulant recourir à des hausses d'impôts refusées par les seconds.

“Les banques centrales du monde entier, qui détiennent des milliards de dollars en réserves monétaires, voient celles-ci fondre à la vitesse grand V, sans aucune solution pour inverser la tendance, excepté des interventions massives qui seraient totalement stériles”, indiquent les analystes Changes de la banque privée genevoise Pictet & Cie.

“Les atermoiements quant à l'augmentation du plafond d'endettement américain font craindre le pire aux investisseurs, qui se débarrassent de leurs dollars”, ajoutent-ils encore.

Pourtant éminemment sensible à la croissance, dont l'intensité détermine la demande de brut, le cours de l'or noir réagit peu à un éventuel affaiblissement significatif de la croissance. En revanche, il évolue face avec les variations de changes : le dollar baisse à cette heure de 0,41% contre le franc suisse (- 2,65% en cinq jours), de 0,71% contre l'euro (- 2,32%) et de 0,27% face au yen (- 1,44%). L'or a dépassé, hier au comptant, le niveau record des 1.620 dollars.

L'affaiblissement relatif du dollar face aux devises concurrentes joue pour l'or noir, utilisé comme support de diversification.

Modérant aussi les craintes baissières, le consensus s'attend à de bonnes nouvelles du côté des stocks pétroliers américains que publiera demain l'Energy Information Agency (EIA). Une nouvelle baisse des stocks de brut est de nouveau attendue, ce qui serait la 8ème d'affilée. De l'ordre de 1,5 million d'unités, elle ferait revenir le niveau de ces stocks sur la barre des 350 millions d'unités.

Cet indicateur fait partie de ceux utilisés pour déterminer, d'une semaine sur l'autre, l'évolution de la demande américaine. On notera cependant que les stocks d'essence devraient encore augmenter un peu, en dépit des vacances estivales et de son corollaire de trajets en voiture, la 'driving season'.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI