Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brut n'est pas épargné par la tourmente
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
48.37 -0.27 %
48.38Ouverture : 48.39+ Haut : 48.28+ Bas :
-0.02 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 1 160Volume :

Pétrole wti : Le brut n'est pas épargné par la tourmente

tradingsat

(CercleFinance.com) - La tourmente financière européenne et les craintes de risque systémique qui l'accompagnent n'épargnent pas les marchés pétroliers. Vers 13 heures ce mardi, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance août perdait 2% à 115,2 dollars dollars quand le WTI américain de même livraison l'imitait en cédant 1,1% à 94 dollars.

“La possibilité d'un 'roll-over' [sorte de rééchelonnement] ou d'un rachat de la dette grecque est à l'étude, selon un haut responsable européen. Aucune décision ne devrait toutefois intervenir avant fin juillet. La confiance dans le plan de sauvetage grec disparaît totalement”, rappellent ce matin les cambistes de Pictet & Cie.

Arnaud Poutier, chez IG Markets, souligne que la contagion de le crise de la dette publique à l'Italie et l'Espagne a occasionné une fermeture du marché du crédit, susceptible de dégénérer en crise de confiance généralisée comme fin 2008. 'Ce type de situation pourrait déclencher une récession, comme en 2009', s'alarme-t-il.

Or la demande de pétrole est étroitement liée à l'intensité de la croissance économique, qui donnait déjà des signes de faiblesse depuis le 2ème trimestre.

De plus, les mesures de rigueur des pays périphériques de la zone euro se sont étendues à un grand pays de la zone euro, l'Italie, dont la dette suscite elle aussi l'inquiétude.

L'Italie, grand pays européen fait aussi partie du G7, a pris des mesures de rigueur supplémentaired pour tenter de rassurer les marchés. En effet, l'emprunt d'Etat italien à 10 ans porte maintenant un intérêt de plus de 5,7%, à comparer avec 2,6% pour le titre équivalent en Allemagne.

Certes, le consensus estime qu'aux Etats-Unis, les stocks hebdomadaires de pétrole brut que publiera demain l'Energy Information Agency (EIA) devraient encore baisser de plus l'ordre de 1,5 million d'unités. En revanche et malgré la 'driving season', ceux d'essence sont attendus en légère hausse, ce qui tend à signaler la fragilité de la demande finale américaine.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI