Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brent vogue vers les 118 dollars
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
47.22 +1.70 %
46.40Ouverture : 47.27+ Haut : 46.40+ Bas :
+1.77 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 11 264Volume :

Pétrole wti : Le brent vogue vers les 118 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Lentement mais sûrement, l'or noir se rapprochait toujours de la barre des 118 dollars ce midi. Ce midi, le cours du Brent de Mer du Nord livrable en mars avance encore de 0,4% à 117,6 dollars, le WTI américain de même livraison progressant de 0,7% à 99,4 dollars.

En toile de fond, certaines sources indiquent que la Grèce est en train de mettre la touche finale aux mesures d'austérité censées lui permettre de bénéficier d'un second plan de sauvetage et d'éviter un défaut la semaine prochaine. Ce qui soulagerait les perspectives macroéconomiques de la zone euro et, partant, sa demande de brut.

Les ministres des Finances de la zone euro et le FMI doivent se réunir en fin d'après-midi, ce qui pourrait bien être l'occasion de déclarations, indique la banque danoise Jyske Bank. Globalement, le marché table majoritairement sur la conclusion d'un accord.

En outre, hier, la hausse des stocks de brut calculés par l'Energy Information Agency américaine s'est limitée à 304.000 barils, soit nettement moins que les 2,5 millions de barils anticipés en début de semaine. Traditionnellement, cet indicateur est utilisé pour jauger de l'appétit en pétrole des acteurs économiques américains.

Enfin, la baisse du dollar contre l'euro (-3,8% sur un mois) et d'autres devises tend mécaniquement à faire monter le prix du brut, dont le négoce n'intervient qu'en dollars.

N'oublions pas que le facteurs de tension géopolitique (Golfe persique, Soudans, Nigeria) pèsent toujours sur l'approvisionnement en brut. Et ce même si l'Iran semble avoir renoncé à devancer l'embargo que l'Union européenne mettra en place contre Téhéran à partir de cet été, et qui concernera notamment les exportations iraniennes de pétrole.

La vague de froid qui sévit actuellement doit également entrer en ligne de compte.

Depuis vendredi midi, le Brent a pris un peu plus de 5 dollars, quand le WTI n'a gagné que 2,5 dollars environ. L'amélioration du sentiment quant à la crise souveraine européenne et la plus grande exposition du Vieux continent que des Etats-Unis aux pays précités peuvent expliquer cette différence d'appréciation.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI