Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brent stable malgré les prévisions de l'aie
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.19 -0.24 %
49.16Ouverture : 49.75+ Haut : 48.79+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 62 080Volume :

Pétrole : Le brent stable malgré les prévisions de l'aie

tradingsat

(CercleFinance.com) - Décidément résistant aux mauvaises nouvelles, le brut confirme sa tenue ce matin malgré un abaissement des projections de demande par l'AIE. Vers 13 heures 15, le baril de Brent de Mer du Nord livrable en octobre grappillait 0,1% à 112,3 dollars dollars, quand le WTI américain de même livraison prenait 0,7% à 88,9 dollars.

On signalera que le contrat janvier 2012 sur le Brent se traite 108,3 dollars, mais celui sur le WTI est à 89,4 dollars.

Ce matin, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a révisé en baisse ses prévisions mondiales de demande de brut de 0,2 million (-0,2%) de barils/jour pour 2011 à 89,3 millions de barils/jour, et de 0,4 million de barils/jour (-0,4%) pour 2012 à 90,7 millions de barils/jour.

En cause : la réduction des anticipations de croissance. Rappelons que les modèles statistiques de l'AIE 'tournent' sur la base des projections de croissance réalisées par le FMI. Ce dernier mettra officiellement à jour ses projections le 20 septembre prochain. Mais d'ores et déjà, la presse s'est fait l'écho des grandes lignes de cette publication, qui témoignera d'un abaissement.

Or la demande d'énergie en général et de pétrole en particulier est étroitement dépendante de l'intensité de l'activité économique. L'AIE souligne aussi, à l'appui de ses révisions, une baisse de la demande des pays extérieurs à l'OCDE, c'est-à-dire que les pays émergents ne sont pas épargnés.

Restent, parmi les soutiens du brut, les ouragans et tempêtes qui affectent le golfe du Mexique et le pourtour de la Floride, et leur impact sur l'activité des plates-formes de forage et les unités de raffinage.

En outre, l'Energy Information Agency (EIA) fédérale dévoilera demain l'état hebdomadaire des stocks pétroliers commerciaux des Etats-Unis, utilisés comme indicateur de la demande. Un nouveau recul de plus de 2,5 millions de barils des réserves de brut est attendu, ce qui pourrait les ramener à 350 millions d'unités contre 357 millions voilà 15 jours.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...