Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brent stable autour des 111 dollars
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
48.63 -0.12 %
48.67Ouverture : 48.92+ Haut : 48.57+ Bas :
-0.08 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 5 744Volume :

Pétrole wti : Le brent stable autour des 111 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Entre problèmes souverains et incertitudes économiques, il est bien difficile pour les opérateurs pétroliers de déterminer à quelle tendance se vouer. Le Brent a pour l'instant fait le pari d'une relative fermeté. Peu après 13 heures, le baril de Brent de Mer du Nord livrable en décembre rétrocédait 0,1% à 111 dollars quand le WTI américain de même échéance pliait de 0,5% à 86,1 dollars.

Les opérateurs ont bien du mal à se positionner, entre les statistiques économiques relativement encourageantes parvenant des Etats-Unis, ce qui semble éloigner le spectre de la récession là bas, et les sentiments contrastés d'un jour sur l'autre concernant la crise souveraine européenne.

En Europe où les indicateurs son toujours globalement mal orientés, mais les marchés sont portés par l'espoir que la position que les Européens annonceront dimanche en vue du G20 des 3 et 4 novembre sera ferme.

“Le 'Guardian' a publié un article sur un accord entre la France et l'Allemagne, portant sur une possible augmentation du fonds de secours européen à 2.000 milliards d'euros. Cette annonce a été aussitôt contredite”, rapportent les analystes Changes de Pictet & Cie ce matin.

Du côté de la production, la situation s'améliore toujours en Libye. Wintershall, filiale pétrogazière de BASF, a remis en service ses puits onshore dans ce pays. “Nous avons atteint les 20.000 barils/jour de production quelques jours après le redémarrage des puits”, a commenté un haut cadre de Wintershall, Rainer Seele, sachant que la production du groupe allemand était de 100.000 barils/jour en début d'année, avant les évènements.

Côté demande, la principale actualité de la journée sera constituée de l'état hebdomadaire des stocks de produits pétroliers américains que l'Energy Information Agency (EIA) américaine publiera tout à l'heure.

Globalement, le marché table actuellement sur une hausse de plus d'un million de barils des stocks de brut, mais sur des baisses similaires de ceux d'essence et de distillats (diesel et fuel domestique).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI