Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brent s'accroche aux 98 dollars
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.64 +0.98 %
49.10Ouverture : 49.77+ Haut : 48.88+ Bas :
+1.10 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 27 027Volume :

Pétrole wti : Le brent s'accroche aux 98 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le vif mouvement de reprise intervenu la semaine dernière dans le sillage des accords européens n'a pas déserté les marchés pétroliers, où le cours du Brent s'accroche toujours aux 98 dollars. Vers 13 heures, le Brent de mer du Nord grappillait ainsi 0,6% à 97,9 dollars, le WTI le suivant de 0,6% à 84,3 dollars.

La conclusion d'un accord européen a été vertement saluée, vendredi dernier, par les marchés boursiers et pétroliers. Avec des réserves d'ampleur variable, nombre d'intervenants estiment que ce document va dans le bon sens, en écartant - potentiellement - les risques bancaires systémiques planant sur le Vieux continent.

Certes, les derniers indicateurs d'activité industrielle n'ont pas été brillants : en Chine, l'indice PMI manufacturier calculé par HSBC est tombé à 48,2 points, a-t-on appris dimanche, soit son plus bas niveau depuis novembre 2011. Il était de 48,4 points en mai.

La barre des 50 sépare l'expansion (au-dessus) de la contraction (au-dessous).

La tendance n'est pas meilleure aux Etats-Unis : on a appris hier que l'indice d'activité ISM pour le secteur manufacturier est ressorti à 49,7 points pour juin, contre des attentes proches de 52, soit sous les 50 'pour la première fois depuis 2009' selon Aurel BGC. 'Les industriels américains ont clairement 'appuyé sur le frein' en juin', commentent les analystes.

Mais les facteurs de tension politiques et climatiques sont eux aussi revenus sur le devant de la scène. 'Le 1er juillet (date de la mise en place de l'embargo américain sur l'Iran, ndlr) approchant rapidement, les sanctions risquent d'être sévères pour les pays peinant à assurer leurs tankers', rappelaient vendredi dernier les analystes de Natixis dans leur dernière livraison de Commo Hebdo.

“Sur fond de grèves dans la mer du Nord, de blocages irakiens à Ceyhan et d'arrêts liés à la tempête Debby dans le golfe du Mexique, le marché du brut est prêt à se resserrer”, ajoutaient-ils. Selon les spécialistes, l'ouragan Debby a conduit à l'arrêt de 44% de la production pétrolière américaine depuis dimanche dans le golfe du Mexique.

Cet état de fait est de nature à limiter la hausse ou à faire baisser le niveau des réserves commerciales de brut dont l'Energy Information Agency (EIA) fera état demain, toujours pour les Etats-Unis.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI