Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brent remonte à 107 dollars
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
48.41 -0.19 %
48.38Ouverture : 48.41+ Haut : 48.28+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 1 342Volume :

Pétrole wti : Le brent remonte à 107 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'optimisme tenait toujours la corde sur les marchés d'actifs à risque ce midi, l'or noir n'étant pas épargné. Le baril de Brent de Mer du Nord livrable en janvier prochain progressait de 0,2% à 107 dollars, quand le WTI américain de même échéance gagnait 0,5% à 97,7 dollars.

Le cours du baril est effectivement soutenu par les bonnes statistiques américaines récemment publiées (emploi, immobilier...), et par les dernières nouvelles plus positives en provenance d'Europe (émission 'réussie' en Espagne, bon indice Ifo en Allemagne).

L'opération de refinancement bancaire massive menée par la BCE ce matin soutient aussi le moral des opérateurs, en dissipant le risque de liquidité bancaire dans la zone euro. 'Notre espoir repose sur le fait que les banques vont pouvoir se refinancer de manière illimitée aujourd'hui auprès de la BCE à un taux fixe de 1% pendant trois ans', indiquait ce matin Franklin Pichard, chez Barclays Bourse.

C'est chose faite : la BCE a donc alloué 489,2 milliards d'euros de liquidités à échéance d'un peu plus de trois ans à un total 523 banques. Cette opération inhabituelle n'était limitée par aucun plafond, et le montant ainsi souscrit s'avère imposant.

Un autre opérateur confie que “pour lutter contre cette menace, la BCE continue de mettre tout en oeuvre pour inonder les banques européennes de liquidités. Son bilan a déjà crû de plus de 500 milliards d'euros depuis l'aggravation de la crise en août”.

Cet élément positif éclipse les craintes de récession, ou au mieux de croissance presque nulle dans la zone euro l'an prochain, un facteur négatif pour la demande européenne de pétrole.

Cet après-midi, l'Energy Information Agency publiera l'état hebdomadaire des stocks pétroliers américains, qui reflètent en tendance la croissance du pays. La semaine passée, les stocks commerciaux de brut étaient tombés de 336,1 à 334,2 millions de barils. Ils pourraient, selon le consensus, revenir autour de 332 millions de barils, et se rapprocher ainsi des 330,8 millions atteint le 18 novembre.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI