Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brent joue avec les 117 dollars le baril
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
48.75 +0.52 %
48.38Ouverture : 48.87+ Haut : 47.86+ Bas :
+0.76 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 62 433Volume :

Pétrole wti : Le brent joue avec les 117 dollars le baril

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vers 13 heures mercredi midi, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance septembre prenait 0,9% à 117 dollars dollars quand le WTI américain de même livraison l'imitait en gagnant 0,8% à 97,1 dollars.

La progression plus vive que prévu du PIB chinois au 2ème trimestre marque encore les esprits. Et ce d'autant que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a, la semaine passée, relevé de plus d'un million de barils par jour sa prévision de demande pour 2012 en raison précisément de l'importance de la Chine dans la croissance de la demande brut.

Parallèlement, le marché semble finalement considérer sans crainte la décision de cette même AIE de remettre sur le marché deux millions de barils/jour tirés des réserves stratégiques au mois de juillet.

Le traditionnel pic de raffinage de l'été, lié notamment à la consommation automobile pour les départs en vacances, semble absorber ce surplus plus aisément qu'il ne l'était escompté voilà trois semaines. Le maintien des prix à un niveau élevé tend aussi à donner raison à l'AIE, qui craignait des ruptures d'approvisionnement.

Chez Natixis, on soulignait dans la dernière livraison de la revue Commo Hebdo que dans le cas du Brent, “le contrat pour livraison août [s'échange] avec une prime de 70 cents par rapport au contrat pour livraison septembre, ce qui suggère une situation de rareté physique sur le marché.”

L'AIE pourrait donc, selon Natixis, prolonger son opération de juillet. Attention toutefois : il faut du temps pour le pétrole tiré des réserves stratégiques n'arrive sur le marché : ainsi, “l'essentiel des stocks libérés [en juillet] n'atteindra pas le marché avant août”.

Demain après-midi, les investisseurs prendront connaissance de l'évolution hebdomadaire des stocks pétroliers américains, mesure qui sert de jauge à la demande de brut américaine. Le consensus table actuellement sur une baisse de l'ordre du million d'unités des réserves commerciales de brut, ce qui pourrait constituer la7ème semaine de baisse consécutive.

Les stocks d'essence, en cette période estivale de 'driving season', ont aussi dû se tasser un peu.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI