Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le brent de retour sur les 120 dollars
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
46.43 0.00 %
46.40Ouverture : 46.43+ Haut : 46.40+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 19Volume :

Pétrole wti : Le brent de retour sur les 120 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Depuis environ une semaine, la vive hausse des prix de l'or noir constatée ces derniers mois semble enrayée, tendance qui se confirme ce midi. Vers 13 heures 10, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance juin cédait 1,6% à 120 dollars, quand le WTI américain de même livraison se montrait plus mesuré en ne perdant que 0,9% à 106,8 dollars.

Il semble tout d'abord que les multiples avertissements lancés, depuis le début de l'année, par l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ait finalement été entendus par les opérateurs. L'AIE ne cesse effectivement de répéter qu'un pétrole cher bridera d'autant la croissance mondiale, en sachant que les économies émergents, qui comme la Chine ont largement entamé un cycle de relèvements de leurs taux d'intérêts, sont de surcroît plus intensives en pétrole que tel n'est le cas dans le monde développé. Or ce n'est plus ce dernier qui joue le rôle de locomotive économique.

Chez Pictet & Cie, on rapportait d'ailleurs ce matin que 'le ministre du pétrole koweïtien a déclaré que les nations dépendantes du pétrole risquaient de souffrir au niveau économique de la hausse de celui-ci.'

Mais comme le rappelle une autre banque suisse elle aussi genevoise, Bordier & Cie, en date d'hier, “l'Arabie Saoudite annonce que le marché du pétrole est suffisamment alimenté et décide de baisser sa production.” Ce facteur a priori haussier n'a pas eu cet effet cette fois-ci.

Bordier met cependant en garde à plus long terme : Riyadh “a peut-être raison sur le fond, mais elle oublie qu'elle va raviver les tensions spéculatives, et qu'un doublement du baril sur les 12 derniers mois à 150 dollars n'est plus impossible.”

Ajoutons que le dollar a repris près de 1,5% contre l'euro en une semaine, ce qui mécaniquement tend à faire baisser le prix du baril dont le dollar est l'unique devise de négoce.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI