Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le Brent continue sa marche en avant
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
57.20 +1.42 %
56.39Ouverture : 57.21+ Haut : 56.34+ Bas :
+1.44 %Perf Ouverture : 57.90Clôture veille : 69 462Volume :

Pétrole wti : Le Brent continue sa marche en avant

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ce midi, le contrat sur le Brent de mer du Nord livrable en mars grappillait 0,8% à 117,6 dollars, le WTI américain de même échéance le suivant de 0,3% à 96,9 dollars.

Hier, l'Energy Information Agency (EIA) américaine a fait état de stocks hebdomadaires de brut en hausse de 2,6 millions de barils, chiffre grosso conforme aux prévisions, à 371,7 millions de barils. Il s'agit du chiffre le plus élevé depuis celui publié pour la semaine du 7 décembre. Et d'une manière générale d'un chiffre élevé par rapport à la moyenne historique, les Etats-Unis ne manquant donc pas de pétrole.

Chez BNP Paribas CIB, on précise cependant que les stocks entreposés à Cushing, le point de livraison du WTI, dans l'Oklahoma, ont reculé de 300.000 barils environ. En outre, le taux d'utilisation des raffineries a baissé la semaine passée de 0,8 point de pourcentage, 'en raison de pannes sur les installations de la côte Ouest'. Et il devrait de nouveau baisser ces prochaines semaines alors que la période de maintenance des usines commence, pronostique BNP Paribas CIB.

Les réserves commerciales d'essence ont également grimpé (de 232,3 à 234 millions de barils) quand ceux de distillats, catégorie qui comprend le diesel et le fuel domestique (très demandé en hiver), ont reculé d'un million de barils environ à 129,6 millions de barils.

Chez Standard Bank, on rappelle les bons indicateurs d'activité dans les services publiés récemment en Chine, et même en Europe. Et ce matin, on a appris ce matin que la production industrielle allemande avait rebondi de 0,3% en décembre 2012 après un repli de 0,2% le mois précédent. Le consensus prévoyait une hausse plus limitée en décembre, mais le chiffre de novembre a été révisé en baisse par rapport à une estimation initiale de +0,2%.

La demande de brut est effectivement étroitement dépendante du dynamisme de l'économie. D'ailleurs, selon Aurel BGC ce matin, 'les cours du pétrole n'ont pas bougé, partagés entre d'un côté une hausse des stocks de brut aux Etats-Unis et, de l'autre, le sentiment que la conjoncture économique mondiale s'améliore au vu des derniers indicateurs.'


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...