Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Le baril de brut neutre avant l'eia
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
45.60 -2.79 %
46.96Ouverture : 47.20+ Haut : 45.56+ Bas :
-2.90 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 54 045Volume :

Pétrole wti : Le baril de brut neutre avant l'eia

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sentiment économique pessimiste versus nouvelles prévisions de Goldman Sachs : les opérateurs pétroliers ne savent trop à quel saint se vouer. Aux environs de 13 heures, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance juillet restait stable à 112,6 dollars, quand à l'inverse le WTI américain de même livraison cédait 0,2% à 98,4 dollars.

La faiblesse des derniers indicateurs économiques émanant notamment des deux rives de l'Atlantique n'est pas des plus encourageantes pour la demande de brut, étroitement du dynamisme de l'économie. En outre, la reprise du dollar contre l'euro, aussi légère soit-elle, prive le prix du brut d'un de ses soutiens.

Tout à l'heure, l'Energy Information Agency (EIA) américaine publiera l'état des stocks de brut et de produits raffinés pour les Etats-Unis, qui fait office de baromètre de la demande. Les stocks de brut, qui avaient culminé la semaine dernière à 370,3 millions de barils, pourraient reculer de l'ordre de 1,5 million d'unités. Attention cependant, car ceux d'essence pourraient avoir de nouveau augmenté pour ce qui serait leur troisième semaine de hausse consécutive.

Rappelons qu'aux Etats-Unis, le Memorial Day célébrant la mémoire des soldats américains intervient habituellement le dernier lundi de mai, soit ce 30 mai cette année. Ce week-end prolongé est considéré traditionnellement comme le coup d'envoi de la “driving season” des départs en vacances aux beaux jours. La demande d'essence tend alors a croître sensiblement, et ce jusqu'en septembre.

Mais ce week-end selon les prévisions de 'Triple A', l'American Automobile Association (AAA), 34,9 millions d'automobilistes prendront la route pour parcourir plus de 50 miles, soit environ 100.000 de plus que tel n'avait été le cas l'an dernier. La hausse du gallon d'essence pèse manifestement.

Cependant, une note de Goldman Sachs datée d'hier contribue à une certaine tenue des marchés. Après leur récente correction, les analystes estiment que 'les prix des matières premières sont plus en phase avec leurs fondamentaux'. La marche de l'économie mondiale devrait induire une nouvelle hausse au 2ème semestre, alors que l'offre sera de toute façon contrainte puisque la production libyenne ne revient pas et que celle de l'OPEP varie peu.

En conséquence, Goldman Sachs a relevé sa prévision de prix du baril de Brent de 105 à 120 dollars pour 2011 et de 107 à 130 dollars à un horizon de 12 mois. Fin 2012, le baril de référence européen devrait se situer à 140 dollars, contre une prévision de 120 dollars précédemment.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI