Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : Étale, le brent couve les 122 dollars.
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
45.60 -2.79 %
46.96Ouverture : 47.20+ Haut : 45.56+ Bas :
-2.90 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 54 045Volume :

Pétrole wti : Étale, le brent couve les 122 dollars.

tradingsat

(CercleFinance.com) - La folle hausse que connaissent les prix du brut serait-elle enrayée ? Vers 13 heures, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance juin demeurait stable (- 0,10%) à 121,9 dollars, quand le WTI américain de même livraison, pas plus inspiré, restait inchangé sur les 108 dollars.

Certes, cette semaine, le dollar a marqué une pause dans sa dévalorisation relativement à l'euro, un phénomène qui tranche avec la tendance précédente : sur trois mois, l'euro a repris pratiquement 9% au billet vert. Ce dernier étant l'unique devise de négoce de l'or noir, sa baisse tend à faire monter le prix du baril, et inversement.

Mais des facteurs plus fondamentaux sont égalment à l'oeuvre. Les craintes exprimées depuis le début de l'année par l'Agence internationale de l'énergie (AIE) quant à l'impact négatif d'un pétrole cher sur la croissance commencent à être largement partagés par les opérateurs. L'OPEP s'est aussi montrée dubitative ces derniers temps quant au rapport entre les prix actuels et les fondamentaux du marché pétrolier.

'Les marchés se sont mis à redouter que la hausse des prix pétroliers entrave la reprise de l'économie mondiale', commentait ce matin ING Investment Management dans son bilan du 1er trimestre 2011.

En début de semaine, la banque très écoutée Goldman Sachs a conseillé à ses clients de prendre leurs profits sur un pari effectué début décembre sur le pétrole afin d'extérioriser un gain de 25%. Certes, indiquait Goldman, les tensions politiques dans le monde arabe ont poussé le baril au-dessus des 125 dollars et les risques demeurent élevés. Cependant, la banque d'affaires soulignait aussi 'des signes naissants de destruction de demande aux Etats-Unis', et aussi des positions spéculatives record “quatre fois plus importantes que tel n'était le cas en juin 2008”.

Sachs s'attend donc à un repli du Brent sur les 105 dollars à court terme, selon une note de recherche.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI