Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : En baisse, nouvelle hausse des stocks eia attendue
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
45.87 -2.22 %
46.96Ouverture : 47.20+ Haut : 45.63+ Bas :
-2.32 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 41 012Volume :

Pétrole wti : En baisse, nouvelle hausse des stocks eia attendue

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vers 13 heures 10, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de Mer du Nord se tassait de 0,6% à 124,7 dollars, quand le WTI américain cédait 0,7% à 104,5 dollars.

La parité de changes euro/dollar a de nouveau tenté de s'approcher des 1,34 dollar l'euro ce matin, tendance qui tend habituellement à faire monter le prix du brut qui ne se négocie qu'en dollars. Et les facteurs de tension géopolitiques, de la Libye aux Soudans en passant par l'Iran, ne manquent pas.

Mais 'l'Arabie Saoudite poursuit ses efforts pour éviter un recours aux stocks stratégiques en augmentant sa production et rassurant le marché sur sa capacité et sa volonté à agir pour ramener les cours du brut sous les 100 dollars le baril', rappelaient vendredi les analystes de Natixis.

'On peut remarquer que l'OPEP produit actuellement plus de brut que l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ne l'estime nécessaire' ajoutent les spécialistes.

Ces derniers soulignent également, à propos du fameux débat sur l'utilisation des stocks stratégiques, que si la France est d'accord avec la proposition formulée par les Etats-Unis et déjà soutenue par le Royaume-Uni, le ministre allemand de l'Economie, lui, est d'un autre point de vue : la position de Wolfgang Schäuble serait, en substance, que 'les stocks stratégiques ne pourraient être utilisés qu'en cas de pénurie physique', selon Natixis.

Autre phénomène négatif pour les prix : les statistiques des réserves hebdomadaires de pétrole aux Etats-Unis, que l'Energy Information Agency (EIA) publiera demain, seraient selon le consensus de nouveau attendues en hausse de plus de deux millions de barils de brut. Rappelons que le niveau de ces réserves commerciales fait partie des indicateurs utilisés pour jauger de l'appétit de l'économie américaine en brut, et en tout état de cause de son approvisionnement.

Or la semaine précédente, le niveau de ces réserves avait déjà progressé de 7,1 millions d'unités, soit plus de trois fois ce qui était attendu. A 353,4 millions de barils, elles ont déjà retrouvé leur plus haut niveau depuis fin août dernier.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI