Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : petit à petit, le Brent se reprend
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
46.40 +1.20 %
45.67Ouverture : 46.48+ Haut : 45.41+ Bas :
+1.60 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 31 943Volume :

Pétrole wti : petit à petit, le Brent se reprend

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur les marchés pétroliers ce midi, les cours des barils de référence continuait de se reprendre. Rappelons que le Brent avait chuté de 4,4% la semaine passée.
A cette heure, le cours du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en août grappillait encore 0,2% à 103,1 dollars, le WTI américain le devançant de 0,4% à 97,5 dollars.

Hier, les opérateurs pétroliers se sont montrés rassurés des bons chiffres publiés aux Etats-Unis (1/5è de la demande de brut environ), tant en ce qui concerne les inscriptions hebdomadaires au chômage que les promesses de ventes de logements, et même si les dépenses des ménages étaient en léger retrait des anticipations.

“Les bonnes statistiques macroéconomiques permettent toujours au baril de s'apprécier. En effet, les demandes d'allocation chômage aux Etats-Unis ont fait état d'une bonne tenue, et le rebond des dépenses de consommation aux Etats-Unis en mai provoque une pression sur la demande d'or noir”, commentent ce matin les analystes de Saxo Banque.

Certains intervenants parient sur une poursuite des bonnes nouvelles concernant l'économie américaine la semaine prochaine : attendues vendredi prochain, les créations de postes de juin devraient selon le consensus se situer à 170.000, soit 5.000 de moins que le chiffre de mai.

Selon les analystes de Commerzbank, 'le Brent est bien parti pour enregistrer au terme de juin sa première hausse en cinq mois. Néanmoins, il n'en aura pas moins connu sa troisième baisse trimestrielle d'affilée, ce qui n'était plus arrivé depuis 15 ans', soulignent les spécialistes.

Ils rappellent encore que selon un organisme spécialisé, le cartel pétrolier de l'OPEP est en train d'augmenter ses expéditions de 450.000 barils/jour à 24,03 millions de barils/jour durant la période de quatre semaines qui se termine le 13 juillet.'

Ce qui 'n'aide pas vraiment à réduire les surcapacités actuellement présentes sur le marché', note Commerzbank.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI