Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : pas de rebond des barils, le 'shutdown' pèse
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
48.41 -0.19 %
48.38Ouverture : 48.41+ Haut : 48.28+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 1 342Volume :

Pétrole wti : pas de rebond des barils, le 'shutdown' pèse

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aucune tendance ne se dessinait ce midi sur les marchés pétroliers alors que la situation budgétaire est bloquée aux Etats-Unis. Mardi midi, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en novembre restait neutre (+ 0,01% à 108,4 dollars, le WTI américain de même échéance étant à peine plus décidé (+ 0,2% à 102,5 dollars).

Un intervenant note que le cours du WTI, qui a déjà perdu pratiquement 5% en septembre, ne risque pas de se reprendre à court terme étant donné le contexte politique américain.

Républicains et Démocrates n'ont pu s'accorder au Sénat, la chambre haute américaine, pour voter le budget alors que la 'date limite' était précisément hier soir, chaque camp renvoyant la responsabilité sur l'autre. Faute de budget pour le nouvel exercice fiscal (décalé par rapport à l'année calendaire) qui vient de commencer, l'administration fédérale va devoir fermer temporairement certains services (ce qui est appelé le 'shutdown').

“L'Etat fédéral du pays se retrouve donc plongé dans une paralysie partielle avec une conséquence immédiate sur l'emploi de centaines de milliers d'américains”, indique Saxo Banque. Si la crise venait à se prolonger et qu'un nombre important de fonctionnaires était contraint de rester à la maison, la dynamique du PIB sur la période en pâtirait.

Dans l'histoire des Etats-Unis, un tel cas de figure s'est présenté 17 fois, mais le dernier exemple en date remonte à plus de 16 ans.

Le tout est de savoir quand le Congrès américain parviendra à s'entendre sur un budget, car le temps presse. “Nous rappelons que les mesures exceptionnelles de financement mises en place par le gouvernement américain devraient s'épuiser à l'horizon du 17 octobre”, indique Saxo Banque.

'Dans les jours et les semaines qui viennent, nous devrions pouvoir nous faire une idée plus précise du degré de dysfonctionnement de l'administration américain', indiquent les analystes canadiens de TD Securities. Et ils poursuivent : 'de notre point de vue, tout dépendra de la durée du 'shutdown' (la fermeture des administrations fédérales, ndlr) : plus cette dernière sera longue, plus l'impact négatif sur l'économie sera important'.

Selon les analystes de Saxo Banque, “une fermeture prolongée pourrait avoir des conséquences terribles sur la croissance du pays”, et aussi sur sa consommation d'or noir.

Rappelons que les Etats-Unis ont concentré en 2012, selon le BP Statistical Yearbook, 19,8% de consommation mondiale de pétrole, ce qui les classe en première position au niveau mondial devant la Chine (12,1%, avec Hong Kong).


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI