Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : nette baisse du brut avant les stocks américains
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
45.60 -2.79 %
46.96Ouverture : 47.20+ Haut : 45.56+ Bas :
-2.90 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 54 045Volume :

Pétrole wti : nette baisse du brut avant les stocks américains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours du brut semblait plus sensible aux stocks américains qu'aux facteurs géopolitiques. Ce midi en Europe, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en janvier 2016 perdait 2,1% à 45,2 dollars, le WTI américain de même échéance cédant 1,8% à 42,2 dollars.

La veille, le brut s'est montré sensible aux risques géopolitiques : comme le relèvent les spécialistes d'Aurel BGC, “les cours du pétrole ont terminé en nette progression hier, sur un pic de deux semaines. Ils ont essentiellement réagi à l'annonce que l'armée de l'air turque a abattu un avion russe à proximité de la frontière syrienne et à la réaction du président russe Vladimir Poutine sur les 'graves conséquences' de cet 'incident'”

Depuis, la situation a empiré : Moscou a réagi en bombardant de nouveau ce matin la région de Syrie considérée, en déployant des batteries anti-aériennes au sol ainsi que des navires de guerre en Méditerranée. Et ce alors que l'aviation française a intensifié ses raids sur la Syrie, dont l'espace aérien se trouve pour le moins encombré d'appareils militaires, avec les risques d'escalade que cela comporte.

Mais au-delà de la Syrie, de la Turquie de la Russie, les opérateurs semblent plutôt s'inquiéter - pour ne pas changer - de la fameuse thématique de l'excès d'offre.

Hier aux Etats-Unis, avec 24 heures d'avance étant donné le jour de Thanksgiving qui interviendra demain, l'API a fait état d'une hausse des stocks commerciaux de pétrole brut de 2,6 millions de barils, alors que le consensus tablait sur un chiffre quasi-inchangé. Par définition, l'augmentation du stock disponible sur le marché tend à peser sur les prix.

L'API, organisme privé professionnel, publie cette mesure avec 24 heures d'avance sur celle, officielle et reposant sur une collecte plus exhaustive des données, de l'Energy Information Agency (EIA) américaine. Or le consensus sur les stocks de brut de l'EIA, attendu tout à l'heure, ne comptait que sur une hausse de 1,2 million de barils qui risque donc d'être d'être sérieusement débordée. A suivre.

EG


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI