Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : modération, le WTI repasse sous les 105 dollars
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
56.76 +0.64 %
56.39Ouverture : 57.21+ Haut : 56.34+ Bas :
+0.66 %Perf Ouverture : 57.90Clôture veille : 46 014Volume :

Pétrole wti : modération, le WTI repasse sous les 105 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur les marchés pétroliers, la tendance à l'effritement des cours en vigueur ces derniers jours se confirmait. Ainsi, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en septembre cédait encore 0,4% à 107,2 dollars, le WTI américain de même échéance perdant 0,6% à 104,9 dollars.

Chez Commerzbank, les analystes notent que le prix du brut semble si déprimé qu'il ne profite même pas de l'affaiblissement du dollar, qui est passé en trois semaines des environs de 1,28 à 1,33 dollar.

Le retour du WTI sous les 105 dollars est également considéré par les analystes comme un retour à la raison, alors que la production américaine de brut repart.

En effet, fin 1970, la production américaine de brut avait culminé à un peu plus de dix millions de barils par jour avant d'entamer un long déclin qui, en 2008, l'avait ramené à un peu plus de quatre millions de barils/jour.

Mais l'essor technique et le contexte politique se sont conjugués pour faire repartir de l'avant ce chiffre : fin 2012, la production a repassé à la hausse la barre des sept millions de barils par jour pour la première fois depuis décembre 1993 et selon les derniers chiffres, elle avoisine maintenant 7,4 millions de barils/jour.

Commerzbank note que les statistiques hebdomadaires de production US traduisent même une accélération de la hausse ces dernières semaines, une offre en hausse qui cadre mal avec une appréciation des cours, surtout de celui du WTI.

Il était donc temps que le marché en tienne compte, estiment les spécialistes.

Enfin, Commerzbank ajoute, en citant le cabinet spécialisé Oil MOvements, que 'la demande estivale semble avoir dépassé son pic' : en effet, selon cet organisme qui dénombre les mouvements de navires pétroliers, les livraisons provenant de l'OPEP devraient baisser de 410.000 barils/jour durant la période de quatre semaines qui se termine le 10 août.

Cette baisse des livraisons du cartel pétrolier devrait en outre se poursuivre et s'accentuer d'ici septembre.



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...