Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : les barils insensibles à la crise émergente
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
45.60 -2.79 %
46.96Ouverture : 47.20+ Haut : 45.56+ Bas :
-2.90 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 54 045Volume :

Pétrole wti : les barils insensibles à la crise émergente

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les cours de l'or noir n'ont manifestement cure de la crise des devises émergentes ni de ses potentielles conséquences économiques. A cette heure, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en mars grappillait 0,1% à 108 dollars, le WTI américain de même livraison gagnant 0,5% à 97,8 dollars.

Pourtant, la semaine dernière aux Etats-Unis, les stocks commerciaux de brut calculés par l'Energy Information Agency fédérale ont augmenté près de trois plus que prévu (+ 6,4 millions de barils) à 357,6 millions d'unités.

Cependant, et en raison de la vague de froid qui sévit en Amérique du Nord, les retraits de distillats (fuel domestique et diesel) ont atteint 4,6 millions de barils, soit plus de deux fois ce qui était prévu. Les réserves d'essence, liquide moins prisé en cette saison, ont également baissé.

Chez ANZ, les analystes Matières premières estiment ce rapport 'modérément baissier' pour le WTI. En effet, les stocks de brut se sont accumulés alors même que la branche Sud de l'oléoduc de Keystone a été mise en service et permet donc de désengorger davantage le point de livraison de Cushing, dans l'Oklahoma. Mais la forte baisse des distillats l compensé.

Rappelons cependant que l'or noir se négocie exclusivement en dollars américains, et que la baisse de leurs devises renchérit, pour les pays émergents, le coût de leurs importations.

En 2013, selon les données et les prévisions de l'Agence internationale de l'Energie de janvier, les pays industrialisés de l'OCDE représentaient 46 millions de barils/jour de demande de pétrole (+ 100.000 b/j en un an), quand les autres Etats, réputés émergents pour la plupart, en concentraient 45,2 millions (+ 900.000 barils/jour en un an).

Selon les prévisions de l'organisme international basé à Paris, c'est au 2e trimestre 2014 que les seconds (avec 46,6 millions de barils/jour) devraient dépasser les premiers (avec 45,2 millions de barils/jour).


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI