Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : le WTI reste plombé par les stocks américains
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
57.84 +1.19 %
57.19Ouverture : 58.04+ Haut : 57.18+ Bas :
+1.14 %Perf Ouverture : 58.04Clôture veille : 39 732Volume :

Pétrole wti : le WTI reste plombé par les stocks américains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Jeudi midi sur les marchés pétroliers, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en mars se reprenait modestement de 0,4% à 48,7 dollars, le WTI américain de même livraison cédant 0,5% à 44,2 dollars. Hier en effet, on a appris que les réserves commerciales de brut avaient atteint un record aux Etats-Unis.

Vu du côté de l'offre, le tableau pétrolier reste peu engageant : la semaine dernière aux Etats-Unis, les stocks de commerciaux de pétrole brut se sont accumulés plus rapidement que prévu (+ 8,8 millions d'unités en huit jours). En valeur absolue, ils ont attent 406,7 millions de barils, soit le niveau le plus élevé depuis que cette statistique est publiée, en 1982. Mais aussi 24 millions de barils de plus en seulement trois semaines, et un niveau supérieur de 17% à sa moyenne historique sur cinq ans.

Habituellement, les stocks de brut américains atteignent des records lors des périodes de mi-saison, lorsque la demande diminue et que les raffineries effectuent la majorité de leurs périodes de maintenance. Mais rarement en pleine saison de chauffe hivernale, d'autant que les tempétatures sont plutôt basses actuellement outre-Atlantique.

En effet, grâce aux pétroles non conventionnels, la production de pétrole des Etats-Unis continue de grimper et vers 9,2 millions de barils/jour, elle atteint maintenant des records depuis le début des années 70. Si la baisse des cours du baril a entraîné une décrue du côté des forages, les extractions, continuent toujours de progresser en raison de l'effet d'inertie.

En outre, pour des raisons réglementaires et de sécurité nationale, il est quasi-impossible d'exporter du pétrole brut des Etats-Unis. Il faut que ce brut soit raffiné pour être exportable, ou que la demande intérieure suive dans des proportions similaires, ce qui ne semble plus être le cas. D'autant que l'intensité énergétique de la croissance américaine tend elle aussi à diminuer.

Commerzbank ajoute que sur les marchés à termes, le WTI est en situation de contango : en clair, les échéances les plus éloignées valent plus cher, par exemple 53,3 dollars pour le WTI livrable en décembre. Ce qui encourage aussi à stocker du brut pour attendre et le revendre a priori plus cher ensuite. Bref, les stocks devraient continuer à s'accumuler, d'autant que les capacités des réservoirs ont été fortement étendues ces dernières années.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...