Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : le WTI profite des bons chiffres américains
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
45.60 -2.79 %
46.96Ouverture : 47.20+ Haut : 45.56+ Bas :
-2.90 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 54 045Volume :

Pétrole wti : le WTI profite des bons chiffres américains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vendredi midi sur les marchés pétroliers, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en mars gagnait 0,2% à 106 dollars, le WTI américain de livraison février gagnant 0,5% à 94,5 dollars.

Sur la semaine, le Brent semble bien parti pour terminer sur une baisse de 1,4% (depuis le début de l'année : - 4,4%), quand le WTI américain prend près de 2% en huit jours, tout en cédant encore 4% depuis le dernier réveillon.

En effet, l'économie américaine suscite toujours l'optimisme. Comme l'indiquent les spécialistes de RTFX, bien que le nombre d'allocataires régulièrement indemnisés du chômage aux Etats-Unis ait déçu hier, “d'autres données économiques publiées cette semaine comme les ventes au détail ainsi que les inscriptions au chômage et l'indice manufacturier 'Empire State' ont toutes affiché une hausse par rapport aux attentes”.

Chez ANZ, les analystes Matières premières soulignent aussi le relèvement de ses prévisions de demande par le cartel pétrolier de l'OPEP, l'un des grands organismes à faire autorité en la matière avec l'Agence internationale de l'Energie (AIE) et l'Energy Information Agency (EIA) américaine.

Ces révisions en hausse sont logiques dans la mesure où les modèles économétriques de ces organismes sont bâtis sur les prévisions de croissance qui, comme celles de la Banque mondiale et du FMI, ont désormais tendance à être relevées.

Le consommation de brut est effectivement étroitement corrélée au dynamisme de l'économie, même si l'intensité énergétique de la croissance est plus forte du côté des émergents que celles des pays développés.

Prudence cependant : ANZ souligne que le rapport de l'OPEP évoque aussi 'les risques qui pèsent toujours sur la production de la Libye, ainsi que l'éventualité que le brut d'Iran revienne sur le marché global' alors qu'il est actuellement pénalisé par des sanctions internationales.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI