Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : le WTI plus dynamique que le Brent en 2013
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
48.41 -0.19 %
48.38Ouverture : 48.41+ Haut : 48.28+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 1 446Volume :

Pétrole wti : le WTI plus dynamique que le Brent en 2013

tradingsat

(CercleFinance.com) - En ce dernier jour de l'année 2013, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en février grappillait 0,1% à 111,3 dollars, le WTI américain de même échéance cédant 0,3% à 99 dollars.

Ainsi donc, le Brent s'apprête à terminer l'année sur un gain symbolique de 1,8%, quand le WTI américain devrait s'adjuger 7,7%.

Fin décembre 2012, l'écart de prix entre le Brent et le WTI était proche de 20 dollars, alors qu'un an plus tard, il est revenu à 12,5 dollars environ.

A très court terme, les stocks de pétrole brut américains dont l'American Petroleum Agency fera état ce soir, avant la mesure officielle de l'Energy Information Agency (EIA) vendredi, devraient de nouveau s'orienter à la baisse.

Du côté de l'EIA, organisme officiel dont les chiffres font autorité, un retrait de trois millions de barils environ est attendu en fin de semaine.

De ce fait, cette 'jauge' (dont la lecture était de 367,6 millions de barils lors de la semaine du 20 décembre) pourrait afficher sa 5e semaine de baisse consécutive alors que lors de l'avant-dernière semaine de novembre, elle se rapprochait (à 391,4 millions de barils) du record de mai dernier, qui était aussi celui de plus de 30 ans. La moindre disponibilité de brut en réserve du marché tend, mécaniquement, à en faire baisser le prix.

Rappelons que le dynamisme de l'économie américaine se confirme, qu'elle est la première au monde par sa consommation de brut (environ 20% du total mondial) et que cette dernière est fonction de l'intensité de l'activité économique. Numéro deux à ce même palmarès, l'économie chinoise semble, elle, se stabiliser à un taux de croissance voisin de 2%.

A l'inverse, le Brent, qui sert de “benchmark” (cours de référence utilisé pour les autres pétroles, auxquels une prime ou une décote sont appliquées en fonction de leur qualité relative) pour la majorité des pétroles au niveau mondial, était plutôt porté dernièrement par les tensions géopolitiques provenant d'abord d'Iran, puis de Syrie, et enfin de divers pays producteurs en Afrique, de la Libye aux deux Soudan en passant par le Nigeria. Le moindre dynamisme des économies européennes et émergentes a également pu peser sur son cours.



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI