Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : le WTI conserve l'essentiel de ses gains
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
47.64 +1.15 %
47.31Ouverture : 47.71+ Haut : 47.15+ Bas :
+0.70 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 16 630Volume :

Pétrole wti : le WTI conserve l'essentiel de ses gains

tradingsat

(CercleFinance.com) - Jeudi aux environs de la mi-séace en Europe, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en novembre restait sans tendance (+ 0,05%) à 107,9 dollars, le WTI américain de même échéance consolidant de 0,3% à 103,8 dollars, soit deux dollars de plus qu'hier à la même heure.

Le WTI américain a vivement rebondi hier après-midi pour une raison propre au marché américain. “L'or noir a réagi à l'annonce de l'entreprise TransCanada qui prévoit d'achever les travaux de construction de la partie sud de l'oléoduc de Keystone très prochainement. Les investisseurs, très inquiets de l'abondance des réserves de brut à Cushing, accueillent cette annonce positivement. En effet, l'oléoduc devrait permettre de désengorger le terminal de Cushing et ainsi réduire la pression sur les stocks”, expliquent les analystes de Saxo Banque.

Prudence cependant. Toujours en service malgré la fermeture de plusieurs autres services statistiques outre-Atlantique, l'Energy Information Agency a fait état hier d'une forte hausse des réserves commerciales de brut au titre de la semaine dernière : + 5,5 millions d'unités à 363,7 millions de barils, ce qui marque leur deuxième hausse consécutive. En outre, le consensus tablait sur une hausse deux fois moindre.

L'accumulation de stocks de brut réduisant le risque de rupture d'approvisionnement, le cours du WTI a tendance à en pâtir.

De plus, l'enquête sur l'emploi réalisée par l'institut privé ADP a fait état de seulement 166.000 créations de postes non-agricoles en septembre, contre des attentes de 180.000. Le Bureau of Labor Statistics fédéral devait publier vendredi ce même chiffre sur une base plus exhaustive, mais il est sous le coup du 'shutdown' et ne recueille plus aucune statistique tant que durera le blocage budgétaire, toujours en vigueur à ce jour.

Les chiffrages sont contestés mais selon un courtier, si le 'shutdown' des administrations devait durer une semaine, le PIB américain du troisième trimestre en serait impacté négativement de 0,2%. Mécaniquement, la poursuite du “shutdown” pèsera sur la demande de pétrole des Etats-Unis, soit un cinquième du total mondial environ.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI