Bourse > Pétrole > Pétrole : le rally se poursuit toujours
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.21 -0.20 %
49.16Ouverture : 49.75+ Haut : 48.79+ Bas :
+0.10 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 41 946Volume :

Pétrole : le rally se poursuit toujours

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours du pétrole continuait de rebondir mardi midi, suivant toujours la tendance impulsée vendredi en fin de séance à New York. A cette heure, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en mars prenait encore 3,5% à 56,7 dollars, le WTI américain de même livraison prenant 3% à 51,1 dollars.

En effet, rappelle Commerzbank, le groupe parapétrolier Baker Hughes a fait le point, vendredi soir, sur les forages pétroliers aux Etats-Unis. Surprise : le nombre de forages en service a baissé de 94 unités sur la semaine concernée, 'du jamais vu depuis que cette statistique est publiée, soit depuis 1987'. En quatre semaines, ce sont près de 200 forages qui ont cessé et d'ailleurs, le décompte hebdomadaire tenu par Baker Hughes a baissé lors de 13 des 16 dernières semaines. Bref, le pic atteint en octobre s'éloigne de plus en plus vite.

En toute logique, la baisse du nombre de forages, plus rapide que prévu, devrait à terme pénaliser la production d'hydrocarbures des Etats-Unis, qui jusqu'alors était attendue en légère hausse cette année. En conséquence, le cours du pétrole s'est envolé de l'ordre de 8% vendredi soir en fin de séance aux Etats-Unis, mouvement qui se poursuivait toujours en début de semaine.

Et Commerzbank de commenter : 'la stratégie de l'Opep visant à sortir du marché les pétroles non conventionnels grâce à un prix du brut déprimé semble fonctionner. En conséquence, les fondations nécessaires à une solide reprise des cours du brut durant le second semestre viennent d'être posées'.

Attention : à court terme toutefois, l'abondance de l'offre reste d'actualité. D'ailleurs, rapportent les spécialistes en citant les agences de presse, la production de l'Opep, dont les quotas officiels sont toujours de 30 millions de barils/jour, aurait atteint près de 31 millions de barils en janvier.

N'oublions pas qu'en outre, une importante grève touche les raffineries américaines, ce qui tire aussi les prix à la hausse outre-Atlantique.

Quoi qu'il en soit, 'le sentiment a clairement changé sur les marchés pétroliers ces derniers jours', estime un spécialiste.



Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...