Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : le marché souffle après une franche reprise
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.07 -0.18 %
49.10Ouverture : 49.15+ Haut : 48.88+ Bas :
-0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 7 283Volume :

Pétrole wti : le marché souffle après une franche reprise

tradingsat

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur les marchés pétroliers, la tendance était à la consolidation après des séances de reprise marquée. Pour l'heure, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en octobre reculait de 2,5% à 52,8 dollars, le WTI américain de même échéance cédant 1,8% à 48,3 dollars.

Comme le résume Aurel BGC, les facteurs fondamentaux semblent s'améliorer pour le marché du brut, les acteurs semblant décidés à s'attaquer à la suroffre qui a plombé les prix : “l'Agence américaine d'information sur l'énergie (a indiqué) que la production américaine de pétrole a nettement baissé en mai et juin. De plus, le bulletin mensuel de l'Opep fait état d'un revirement d'opinion du cartel. Peut-être sous l'effet de la dernière accélération baissière des cours, l'organisation se déclare désormais 'disposée à discuter avec tous les autres producteurs', si ces derniers sont prêts eux à agir pour rééquilibrer le marché”, rapportent les spécialistes.

Non membre de l'Opep, la Russie devrait aussi discuter cette semaine avec le Venezuela d'initiatives pour faire remonter les prix.

Bref, selon BofA Merrill Lynch, “le marché pétrolier vient d'atteindre un point d'inflexion”. “Un rebond des prix semble toujours probable en fin d'année”, indique une note. La production extérieure à l'Opep devrait en effet baisser, notamment celle des Etats-Unis qui pourrait reculer de plus d'un million de barils d'ici mi-2016, estiment les spécialistes.

En outre, les pays de l'Opep ont eux aussi besoin d'argent : “le royaume saoudien peut financer son manque à gagner en tirant sur les réserves gouvernementales et la dette locale tant que le Brent reste entre 55 et 70 dollars. Mais Riyad ne peut, selon nos calculs, pas tenir avec un baril sous les 40 dollars”, estiment les spécialistes. L'Opep devrait donc faire ce qu'il fait pour faire remonter le cours du pétrole au-dessus de 50 dollars.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI