Bourse > Pétrole > Pétrole : le brut tient bon à la veille de l'OPEP
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.29 -0.79 %
49.70Ouverture : 50.21+ Haut : 49.03+ Bas :
-0.82 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 51 198Volume :

Pétrole : le brut tient bon à la veille de l'OPEP

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les gains enregistrés la veille grâce à de bonnes statistiques américaine et chinoise étaient toujours défendus ce midi sur les marchés pétroliers, alors que l'OPEP se réunira demain. Ainsi, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en janvier demeurait neutre (+ 0,04%) ce midi à 111,5 dollars quand le WTI américain gagnait 0,3% à 94,1 dollars.

Selon les analystes Matières premières de Commerzbank, les causes de la reprise des barils sont à chercher du côté des meilleurs indices ISM que prévu enregistrés par la Chine et les Etats-Unis. 'Ces bons chiffres signifient que l'économie mondiale suit une pente favorable et plaident en faveur de nouvelles hausses sur les marchés de l'énergie', confirment leurs confrères d'ANZ.

En outre, s'appuyant sur les informations rapportées par les agences de presse, Commerzbank ajoute que la production effective du cartel pétrolier de l'OPEP est retombée, en novembre, au mieux à 30 millions de barils/jour, soit 'le plus bas niveau en plus de deux ans'. L'OPEP, qui concentre un tiers environ de la production mondiale, organise un système de quotas de production qui vise à influencer les cours.

'De ce fait, il n'existe plus d'excédent de brut sur le marché, du moins pour l'instant, alors que la production effective du cartel a rejoint son objectif', ajoutent encore les spécialistes.

Attention cependant : la majeure partie du récent recul de la production de l'OPEP est due à la nouvelle perturbation intervenue par l'un de ses membres : la Libye, et elle est donc de nature 'involontaire'. En novembre, la Libye a produit entre 0,20 et 0,35 million de barils de brut par jour, selon les sources considérées, à comparer avec 1,5 million de barils/jour en milieu d'année.

Au final, et tant que le Brent se maintient aux environs des 100 dollars, il est peu probable que les ministres du Pétrole de l'OPEP, qui se réuniront demain à Vienne, modifient le niveau actuel des quotas, soit 30 millions de barils/jour.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...