Bourse > Pétrole > Pétrole : le brut se tasse, la Chine inquiète
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.31 +0.10 %
49.26Ouverture : 49.82+ Haut : 48.88+ Bas :
+0.10 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 41 585Volume :

Pétrole : le brut se tasse, la Chine inquiète

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les cours du brut repartaient à la baisse mercredi midi sur fond de nouvelles inquiétudes quant à la croissance de la Chine. Le contrat sur le Brent de mer du Nord livrable cédait 0,2% 103,9 dollars dollars, le WTI américain d'échéance identique perdant 0,6% à 94,4 dollars.

En effet, par la voix du premier directeur général adjoint, David Lipton, le FMI a révisé sa prévision de croissance pour la Chine en 2013 de 8 à 7,75%. En cause : notamment les canaux empruntés par la distribution du crédit. “Une part des crédits distribués, en croissance rapide, transite par un segment moins bien supervisé du système financier”, s'inquiète l'institution monétaire internationale. 'La croissance (de la Chine) est devenue excessivement dépendante de l'investissement', indique-t-il encore, 'tout spécialement dans le secteur immobilier, ainsi que ceux réalisés par les collectivités locales dont la situation financière a été affectée'.

Or ce grand pays émergent concentre non seulement 12% environ de la demande mondiale de brut, en intégrant la région autonome de Hong Kong, mais aussi l'essentiel de la croissance de ladite demande.

D'autre part, l'attention des opérateurs pétroliers est focalisée sur la réunion de l'OPEP, vendredi. Le cartel pétrolier se prononcera à cette occasion sur ses quotas de productions, qui selon le consensus ne devraient pas changer. Cependant, l'incertitude demeure.

Chez Commerzbank, les analystes Matières premières notent soulignent les déclarations du ministre de l'Energie des Emirats arabes unis (EAU), membres du cartel, estimant que le prix actuel du baril était “approprié et équitable”. A en croire cette déclaration, aucune raison de remettre en cause les 30,4 millions de barils/jour, niveau actuel (mais pas forcément effectif) des quotas.

Commerzbank souligne qu'en dépit de sa relative petite taille (3,8% de la production pétrolière mondiale, selon la dernière édition du BP Statistical Yearbook), cette déclaration des EAU est importante puisque les émirats “coordonnent étroitement leur production avec l'Arabie saoudite”, premier des membres de l'OPEP par ses extractions avec 13,2% du total mondial.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...