Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : le brut dopé par l'indécision de la Fed
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
57.88 +1.26 %
57.19Ouverture : 57.90+ Haut : 57.18+ Bas :
+1.21 %Perf Ouverture : 57.90Clôture veille : 20 067Volume :

Pétrole wti : le brut dopé par l'indécision de la Fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Revenu au-delà des 110 dollars, le cours du Brent est même supérieur de plus de deux dollars à ce qu'il était la veille. Ce midi, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en novembre poursuivait sur sa lancée en gagnant 0,3% à 110,9 dollars, le WTI américain d'échéance octobre prenant encore 0,6% à 108,7 dollars.

Le cours du WTI était, hier après-midi, déjà mieux orienté que celui du Brent après que l'Energy Information Agency (EIA) ait fait état d'une baisse nettement inattendue des stocks commerciaux de pétrole aux Etats-Unis, revenus de 360 à 355,6 millions de barils alors qu'ils étaient prévus en hausse.

Après avoir frôlé les 400.000 barils fin mai, un record de plus de 30 ans, cette jauge de la demande américaine semble ainsi confirmer qu'elle repart vers le bas. Il s'agit effectivement du plus bas niveau de cet indicateur depuis le début de l'année, et il faut remonter jusqu'en mars 2012 pour en retrouver un qui soit inférieur.

En outre, et contre toute attente, la Réserve fédérale américaine n'a pas annoncé hier une première réduction de ses rachats d'actifs obligataires, qui resteront donc menés au rythme de 85 milliards de dollars par mois.

Certains intervenants estiment que la Fed a décidé d'attendre alors que le risque d'un nouveau débat budgétaire houleux menace le Capitole, le parlement américain. Le “plafond” de l'endettement public fédéral est toujours fixé de manière nominale et Washington a annoncé tout dernièrement, par le voix du secrétaire au Trésor, que l'Etat pourrait se trouver à court de liquidités dès le mois prochain.

Mais dans son communiqué, le FOMC indique qu'il a décidé “d'attendre de nouveaux éléments indiquant une amélioration soutenable de la conjoncture (américaine) avant d'ajuster les rachats d'actifs.

'Les prix du brut ont enregistré un bond considérable dans le sillage de la décision de la Fed', indiquent les analystes Matières premières de Commerzbank ce matin.

Les analystes de Goldman Sachs estiment aussi que le mouvement de correction qu'a connu le Brent sur fond de baisse des risques géopolitiques en Syrie, et à des signes d'amélioration en Libye était excessif. En effet, de “bonnes” nouvelles sont enfin parvenues de Libye : après des mois de blocage quasi-complet, les conflits de personnel se sont semble-t-il détendus dans les terminaux d'exportation des côtes de la Libye.

Récemment, la production de ce pays était retombée vers 150.000 barils/jour, contre 1,3 million de barils/jour en mai alors que des grèves bloquaient les terminaux d'exportation.

Mais si les choses semblent s'améliorer, il faut savoir raison garder : 'la résolution des difficultés se limite à l'Ouest du pays alors qu'ils continuent à l'Est, où se concentre la majorité des capacités d'exportation', note Goldman Sachs.



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...