Bourse > Pétrole > Pétrole : le Brent vers 103 dollars malgré les risques
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.19 -0.24 %
49.16Ouverture : 49.75+ Haut : 48.79+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 62 080Volume :

Pétrole : le Brent vers 103 dollars malgré les risques

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ce midi sur les marchés pétroliers, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en octobre grappillait 0,1% à 102,8 dollars, et le WTI américain 0,3% à 93,6 dollars.

Le WTI américain reste ainsi proche de ses plus bas niveaux en sept mois, alors que le consensus attend, demain, que l'Energy Information Agency fasse état d'une hausse de l'ordre de deux millions de barils des stocks commerciaux de brut aux Etats-Unis. Et ce même si les réserves d'essence, elles, sont attendues en baisse de l'ordre de 1,5 million de barils.

Chez Commerzbank, on estime que du côté du Brent, les investisseurs financiers, qui ont pu parier (sans succès) sur une flambée du brut en raison de l'Ukraine et de l'Irak, sont maintenant presque tous 'sortis' du marché, ce qui devrait limiter le potentiel de baisse du baril.

En effet, outre-Atlantique, les positions 'nettes longues' (haussières) sur les marchés de dérivés se sont maintenant contractées de 70% par rapport à leur sommet de juin. A l'inverse, les positions 'short' (baissières) ont doublé dans l'intervalle et c'est à leur tour d'atteindre un niveau record.

'Voilà qui traduit le pessimisme qui règne actuellement en maître sur les marchés pétroliers, ce qui signifie aussi que tout changement de sentiment pourrait engendrer un rebond marqué', estiment les spécialistes Matières premières de la banque allemande.

Or les facteurs potentiellement haussiers ne manquent pas, à commencer par la Libye, où le pouvoir 'central' de Tripoli est plus que malmené par les nombreux mouvements rebelles. D'ailleurs, l'ambassadeur de Libye en Egypte a demandé un soutien international pour reprendre les bâtiments officiels, les aéroports et les champs pétrolifères. Il semblerait d'ailleurs que l'armée égyptienne ait pris des militants islamistes pour cible à Tripoli.

Par ailleurs, les Etats-Unis étudient actuellement l'éventualité de renforcer leurs interventions aériennes contre les troupes de l'Etat islamique, dans le nord de l'Irak et en Syrie.

Enfin, les présidents russe et ukrainien se rencontreront tout à l'heure à Minsk à propos de la crise du Donbass, qui ne donne guère de signes d'accalmie.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...