Bourse > Pétrole > Pétrole : le Brent toujours sous pression
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.64 -2.03 %
50.75Ouverture : 50.93+ Haut : 49.20+ Bas :
-2.19 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 75 830Volume :

Pétrole : le Brent toujours sous pression

tradingsat

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur les marchés pétroliers, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en septembre prenait 0,6% à 108,3 dollars, imité par le WTI américain d'échéance août, à 105,2 dollars.

Le Brent reste sous pression en Europe alors que des réunions diplomatiques portant sur la crise ukrainienne sont prévues cet après-midi à Bruxelles.

Hier, le Département d'Etat américain a estimé que le vol MH17 de Malaysia Airlines avait 'probablement' été abattu par un missile sol-air SA-11 tiré d'un système d'armes Buk depuis le territoire de l'Ukraine contrôlé par les séparatistes pro-russes. Ces derniers auraient, selon Washington, abattu plus d'une une douzaine d'appareils ukrainiens durant ces dernières semaines. La Russie a d'ailleurs fourni jusqu'à 150 véhicules militaires lourds aux rebelles, dont de l'artillerie. Selon Washington, l'armée ukrainienne ne disposait d'aucun système Buk dans la région concernée.

Rappelons que juste avant le crash du MH17, les Etats-Unis et l'Europe avaient pris des sanctions supplémentaires contre des groupes énergétiques et financiers russes. Or la Russie est l'un des premiers fournisseurs d'énergie de l'Europe, tant en gaz qu'en pétrole ou encore en charbon.

Du côté américain, “le WTI progresse pour une deuxième journée avant que les données des stocks de pétrole aux Etats-Unis puissent montrer une demande de plus en plus forte pour l'or noir”, rappellent les analystes de Saxo Banque. Le consensus table sur une baisse des réserves commerciales de brut aux Etats-Unis de l'ordre de trois millions de barils. Chez Commerzbank, on l'explique par le facteur de charge toujours très élevé des raffineries américaines.

Si cette prévision se vérifiait, “cette baisse serait la quatrième hebdomadaire consécutive et rapporterait les stocks à leur plus bas niveau depuis mars dernier”, ajoutent les spécialistes de Saxo Banque.

Toute baisse des stocks de brut disponibles pour les acteurs de marché américain tend à raréfier le WTI, et donc en en faire monter le cours.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...