Bourse > Pétrole > Pétrole : le Brent s'installe vers 103 dollars le baril
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.19 -0.24 %
49.16Ouverture : 49.75+ Haut : 48.79+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 62 080Volume :

Pétrole : le Brent s'installe vers 103 dollars le baril

tradingsat

(CercleFinance.com) - Mardi midi sur les marchés pétroliers, le cours du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en août prenait timidement 0,1% à 103,1 dollars, le WTI américain le devançant de 0,2% à 98,2 dollars.

Notons que l'écart de prix séparant le Brent du WTI est maintenant inférieur à cinq dollars.

Comme l'expliquent les analystes de Saxo Banque, “les cours (du brut) ont été soutenus par de nouveaux bons indicateurs américains, mais aussi par l'attente d'une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis. En effet, hier, l'ISM manufacturier américain s'est bien repris après une contraction surprise au mois de Mai. De plus, en Europe, les indicateurs PMI ont globalement été corrects et certains ont surpris positivement. Enfin, au Japon, l'indice Tankan de confiance des grandes entreprises manufacturières a nettement progressé en juin. Cette bonne série de statistiques a fait oublier la baisse du PMI manufacturier chinois notamment”.

L'Energy Information Agency (EIA) américaine publiera demain l'état des stocks de brut et de produits raffinés américains. Une baisse des réserves de brut est attendue, mais à 394,1 millions de barils, ils restaient dernièrement tout proche du record de ces trente dernières années (397,5 millions de barils, atteint fin mai).

Cotons que les raisons qui président à la formation d'une prime géopolitique sur le cours du brut ne manquent pas au Moyen-Orient : si la guerre civile avec assistance extérieure persiste en Syrie et qu'une accalmie est de mise en Turquie, c'est maintenant l'Egypte qui inquiète : confronté à d'importantes manifestations de mécontentement, le président islamiste Mohammed Morsi semble menacé, d'autant que l'armée a fixé un ultimatum pour que les acteurs politiques reprennent la main. L'ultimatum, qui expire cet après-midi, a été rejeté par l'administration Morsi.

Notons que l'Egypte contrôle le canal de Suez, par lequel transitent nombre de pétroliers, ainsi que l'oléoduc Sumed reliant la Mer rouge à la Méditerranée.

Dans leur dernier commentaire disponible, les analystes de Commerzbank rappelaient que selon les données de trafic maritime agrégées par des bureaux spécialisés comme Oil Movements, le cartel pétrolier de l'OPEP serait en train d'augmenter sers livraisons de brut d'ici mi-juillet. Cela répond certes aux besoin des raffineries en cette période estivale où l'essence est plus demandée, indique le spécialiste, mais ce surcroît d'expéditions va aussi peser sur un marché déjà bien approvisionné.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...