Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : le Brent reste perché sur les 105 dollars
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
45.60 -2.79 %
46.96Ouverture : 47.20+ Haut : 45.56+ Bas :
-2.90 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 54 045Volume :

Pétrole wti : le Brent reste perché sur les 105 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Une légère correction était à l'ordre du jour sur les marchés pétroliers ce midi où l'activité n'était pas intense. Vers 13 heures 20, le cours du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en août corrigeait de 0,7% à 105 dollars, le WTI américain reculant de 0,3% à 100,9 dollars.

Notons que les opérateurs de marché américains sont pour la plupart absents aujourd'hui pour cause de fête nationale (Independence Day).

Les tensions géopolitiques sont effectivement de retour : en Egypte, le président Morsi, élu voilà un an environ et dernièrement confronté au mécontentement de la rue en raison notamment des maigres résultats de sa politique économique, a été déposé hier par l'armée. Le président de la Cour constitutionnelle a été nommé à sa place par intérim, l'armée annonçant la suspension de la constitution et des élections anticipées.

Si l'Egypte n'exporte guère de pétrole, elle est un axe de transit important : selon l'Energy Information Agency (EIA) américaine, le canal de Suez a vu transiter, en 2011, un total de 0,8 million de barils de brut et 1,4 million de produits raffinés. Parmi les 17.799 navires qui l'ont emprunté en 2011, 20% étaient des pétroliers et 6% des méthaniers.

En outre et peut-être surtout, l'oléoduc SUMED, qui relie par la terre la Mer rouge à la Méditerranée, avait cette même année transporté 1,7 million de barils de pétrole. Sa capacité maximale est de 2,4 millions de barils/jour, indique l'EIA.

Plus globalement, les nombreuses tensions géopolitiques qui affectent le Moyen-Orient induisent la formation d'une prime de risque sur le cours du brut. Un gros tiers de la production et près de la moitié des réserves d'or noir proviennent de cette région.

Le brut a aussi été soutenu hier par les bons chiffres économiques publiés aux Etats-Unis, qui restent le premier marché au monde pour la demande de brut, avec environ 20% du total mondial. Or la demande de brut est fonction de l'intensité de l'activité économique.

En outre, du côté des stocks commerciaux américains, les chiffres également publiés hier par l'EIA ont largement dépassé les attentes : prévus en baisse de 2,5 millions de barils, les réserves de brut US disponibles ont chuté de 10,3 millions d'unités la semaine dernière à 383,8 millions de barils, s'éloignant ainsi du record de près de 30 ans atteint fin mai (397,5 millions).

Ainsi le cours du WTI tient-il fermement la barre des 100 dollars pour la première fois en neuf mois.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI