Bourse > Pétrole wti > Pétrole wti : l'attentisme domine sur les marchés du brut
Pétrole WTIPétrole WTI WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
45.48 -0.81 %
45.67Ouverture : 45.96+ Haut : 45.41+ Bas :
-0.42 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 6 297Volume :

Pétrole wti : l'attentisme domine sur les marchés du brut

tradingsat

(CercleFinance.com) - Calme plat sur les marchés pétroliers ce midi. Mercredi midi, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en novembre restait sans tendance (+ 0,07%) à 110,2 dollars, le WTI américain de même échéance l'imitant (+ 0,05% à 103,5 dollars).

Certes, les marchés financiers semblent s'inquiéter davantage du risque que représente, au delà du débat budgétaire américain, l'absence de relèvement du plafond de la dette fédérale à la 'date limite' du 17 octobre, à savoir l'impensable : un défaut de paiement des Etats-Unis sur les prochaines échéances de leur dette.

Le président Barack Obama s'est entretenu au téléphone avec John Boehner, patron des représentants à la Chambre des représentants à dominante républicaine. Mais il n'en est rien ressorti de neuf, apparemment. Le président n'a pas fermé la porte des négociations, mais a maintenu le préalable d'un relèvement du plafond de la dette. La situation semble donc toujours bloquée.

Plusieurs indicateurs de stress financiers, comme l'indice VIX sur les actions où le rendement des billets de trésorerie de l'Etat fédéral, es T-Bills, se sont d'ailleurs tendus hier.

Cependant, l'opinion générale suivant laquelle un “accord budgétaire de la 23e heure” sera atteint n'est pas remise en cause. “Nous attendons toujours un accord entre Républicains et Démocrates qui pourrait déboucher à minima sur un relèvement du plafond de la dette américaine en échange de coupes automatiques dans le budget américain pour un montant équivalent”, indiquent ainsi les spécialistes de Barclays Bourse.

Malgré le 'shutdown' qui affecte nombre d'administrations fédérales, l'Energy Information Agency (EIA) devrait faire cet après-midi le point sur les stocks de brut et de produits raffinés.

Or une nouvelle accumulation est attendue du côté de ceux de pétrole brut, qui avaient déjà progressé les deux semaines précédentes. Si cette jauge du brut disponible sur le marché américain avait semblé amorcer une décrue après avoir atteint, fin mai, un plus haut voisin de 30 ans de 400 millions d'unités, la tendance baissière paraît désormais affaiblie.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI