Bourse > Pétrole > Pétrole : calme relatif pour les prix des barils
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.26 -0.85 %
49.70Ouverture : 50.21+ Haut : 49.03+ Bas :
-0.89 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 51 183Volume :

Pétrole : calme relatif pour les prix des barils

tradingsat

(CercleFinance.com) - Ce midi sur les marchés pétroliers, le contrat sur le Brent de mer du Nord livrable en mai demeurait sans direction à 109,7 dollars (+ 0,1%), de même que le WTI américain de même échéance à 96,7 dollars.

Si le cours du Brent semble avoir trouvé ces derniers jours ses marques autour des 110 dollars, on notera que le cours du WTI est mieux orienté et se traite d'ailleurs non loin de ses plus hauts niveaux en plus d'un mois. L'écart entre les prix des deux barils est d'ailleurs encore à proximité, sinon au-dessous des 13 dollars ce matin.

En effet, les derniers indicateurs économiques américains témoignent d'une permanence de la reprise. Si le 4ème trimestre 2012 s'était avéré décevant pour le PIB américain, la croissance du 1er trimestre 2013, dont la première estimation est attendue tout à l'heure, devrait être nettement plus positive. Or la demande de pétrole est étroitement liée à l'intensité de l'activité économique.

Certes, les stocks commerciaux de pétrole brut ne cessent de s'accumuler sur le marché US : hier, selon l'Energy Information Agency (EIA), ils ont grimpé de plus de trois millions de barils à presque 386 millions d'unités. A titre de comparaison, au terme de la même semaine en 2012, ce chiffre était de 353,4 millions, et en 2011 de 355,7 millions.

Standard Bank qualifie cependant 'd'impressionnante' la performance du WTI ces derniers jours, qui n'est donc pas remise en cause ce midi. Les analystes mettent en avant certaines des dernières statistiques US, comme la forte hausse des commandes de biens durables en février (+ 5,7%), ainsi que la baisse de stocks de produits distillés mesurés par l'EIA, à l'inverse de ceux de pétrole brut.

Les spécialistes Matières premières de Commerzbank soulignent aussi que le cours de l'or noir, qui ne se négocie qu'en dollars US, est aussi porté par l'appréciation relative de la devise américaine contre sa principale concurrente, l'euro.

Malgré une timide reprise de la monnaie européenne ce matin, le dollar reste proche d'un sommet de quatre mois face à sa contrepartie pour la zone euro.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...