Bourse > Onxeo > Onxeo : Pertes en hausse, mais catalyseur majeur attendu au 4ème trimestre
ONXEOONXEO ONXEO - FR0010095596ONXEO - FR0010095596
2.640 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
2.670 €Ouverture : -1.12 %Perf Ouverture : 2.670 €+ Haut : 2.640 €+ Bas :
2.640 €Clôture veille : 18 157Volume : +0.04 %Capi échangé : 124 M€Capi. :

Onxeo : Pertes en hausse, mais catalyseur majeur attendu au 4ème trimestre

BIOALLIANCE PHARMABIOALLIANCE PHARMA

(Tradingsat.com) - A l'occasion BioAlliance Pharma a publié jeudi soir ses comptes annuels 2013. La société d'innovation dédiée aux produits orphelins en cancérologie a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 1 467 K€, à comparer à 4 028 K€ en 2012. Les ventes du groupe sont restées limitées, pour l'essentiel, à l'activité des partenaires commerciaux pour le comprimé mucoadhésif Loramyc/Oravig.

La variation par rapport à l'exercice précédent est liée à la comptabilisation en 2012 de paiements non récurrents dans le cadre des accords de licence avec les sociétés Therabel et Vestiq, pour un montant total de 2,5 millions d'euros. BioAlliance Pharma précise que "la performance du partenaire américain sur Oravig ne permet pas, à ce jour, d'anticiper le versement de milestones à court terme".

Compte tenu de charges opérationnelles de 17 millions d'euros (+ 8,6% par rapport à 2012) dont 10 millions de dépenses de R&D en progression de 26 % par rapport à 2012, la société affiche une perte opérationnelle de -15,4 millions d'euros, contre -11,5 millions d'euros l'année précédente. La perte nette s'est creusée à -15,3 millions d'euros, contre -11,5 millions d'euros en 2012.

Concernant sa situation financière, BioAlliance Pharma fait état d'une trésorerie consolidée au 31 décembre 2013 de 11,3 millions d'euros, après notamment une augmentation de capital réalisée en juillet 2013 pour un produit net de 8,4 millions d'euros, sursouscrite à hauteur de 155 %. Au-delà des accords attendus dans les prochains mois, la société indique qu'elle "réfléchit aux solutions de financement les plus appropriées afin de poursuivre le déploiement dynamique de ses programmes".

En matière de développements cliniques, BioAlliance Pharma rappelle que "l'année 2013 a été marquée par des avancées déterminantes sur le développement des deux médicaments phares Livatag et Validive".

L'essai de phase III ReLive avec le candidat médicament Livatag dans le traitement du cancer primitif du foie est déployé depuis mi-2013 dans 7 pays européens. Il est en cours d'implantation aux Etats-Unis suite à l'accord reçu par l'Agence Américaine (Investigational New Drug, IND) fin 2013.

"Plus de 100 patients ont été recrutés et le déploiement géographique initié en 2013 devrait permettre d'accélérer ce recrutement, prévu de se terminer fin 2015 pour des résultats préliminaires en 2016", précise le groupe.

Par ailleurs, "l'essai de phase II Validive dans la prévention de la mucite sévère orale a été fortement accéléré et près de 95 % des patients ont été recrutés à ce jour", indique BioAlliance Pharma. La société prévoit une fin du recrutement dans les prochaines semaines et des résultats préliminaires au deuxième semestre 2014.

BioAlliance Pharma rappelle avoir obtenu pour Validive le statut «  Fast track » de la FDA, réservé aux traitements développés pour des pathologies reconnues comme particulièrement sévères et pour lesquelles le besoin médical est important. Ce statut permettra une revue accélérée des données cliniques, réduisant ainsi les délais d'obtention d'Autorisation de mise sur le marché d'environ 3 à 6 mois.

« La stratégie de l'entreprise est de devenir un acteur fort dans le domaine des maladies orphelines en cancérologie et la croissance de l'entreprise sera portée par nos deux médicaments phares sur ce type de pathologies. En 2013, des étapes majeures ont été franchies sur nos programmes, notamment aux Etats-Unis avec l'IND Livatag et le Fast track Validive. En 2014, les résultats de phase II de Validive® attendus au 4ème trimestre vont constituer un catalyseur majeur de création de valeur pour cet actif. Forte de son savoir-faire et de l'avancée dynamique de ses programmes, la Société a tous les atouts pour une croissance forte dans les prochaines années», a comment" Judith Greciet, la directrice générale de BioAlliance Pharma.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...