Bourse > Onxeo > Onxeo : Résultats positifs pour une étude, le titre flambe
ONXEOONXEO ONXEO - FR0010095596 ONXEO - FR0010095596   SRD PEA PEA-PME
1.160 € -0.85 % Temps réel Euronext Paris
1.160 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 1.180 €+ Haut : 1.150 €+ Bas :
1.170 €Clôture veille : 49 262Volume : +0.10 %Capi échangé : 59 M€Capi. :

Onxeo : Résultats positifs pour une étude, le titre flambe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le titre Onxeo surperforme le marché parisien et engrange 3,9% ce mardi peu avant 10h dans des volumes très élevés (déjà plus de 290.000 titres échangés, contre 106.544 sur la seule séance d'hier), entouré après l'annonce hier après Bourse de résultats complets d'une étude visant à confirmer le mécanisme d'action de Livatag, une formulation de doxorubicine sous forme de nanoparticules, développée à partir de Transdrug, la technologie d'Onxeo permettant de contourner la résistance aux médicaments des cellules tumorales du carcinome hépatocellulaire (CHC).

Livatag est actuellement en cours d'évaluation dans le cadre d'un essai de Phase III (ReLive) chez les patients atteints de CHC avancé, également appelé cancer primitif du foie.

Ces résultats ont été présentés lors de la conférence annuelle de l'American Association for Cancer Research (AACR) par le Dr. Graham Dixon, PhD, directeur scientifique d'Onxeo, et révèlent que la bio-distribution des nanoparticules de Livatag a démontré une affinité préférentielle pour le foie ainsi qu'une exposition plasmatique accrue par rapport à la doxorubicine libre. Cela confirme le potentiel d'utilisation de Livatag dans le traitement des patients souffrant de CHC avancé.

Dans le cadre de son évaluation du mécanisme d'action, l'étude a montré sur des lignées cellulaires d'hépato carcinome que la formulation de nanoparticules de doxorubicine (Livatag) se diffuse de façon passive et n'est pas identifiée par certaines des protéines responsables des phénomènes de multi-résistance aux médicaments (MDR), y compris la glycoprotéine P, aussi appelée P-gp en rejetant les chimiothérapies à l'extérieur de la cellule.
Ce phénomène a entraîné une augmentation par rétention du traitement à l'intérieur des cellules et une hausse spectaculaire de la cytotoxicité dans des lignées cellulaires du CHC par rapport à la doxorubicine libre.

D'autres études seront conduites afin de déterminer si Livatag est également capable de contourner les mécanismes de multi-résistance induits par d'autres protéines exprimées par les cellules tumorales du CHC, ainsi que pour évaluer l'implication des nanoparticules de Livatag, ou ' paire d'ions ', dans ce mécanisme de contournement de la multi-résistance aux médicaments.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...