Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

OL GROUPE

OLG - FR0010428771 SRD PEA PEA-PME
2.800 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Ol groupe : Le retour des supporters dans le stade a permis à l'OL de réduire ses pertes la saison dernière

lundi 17 octobre 2022 à 11h45
Légende : Le Groupama Stadium, le stade de l'OL Copyright :

(BFM Bourse) - Le club de football rhodanien a publié vendredi soir une perte nette divisée par plus de deux, à 55 millions d’euros, sur l’ensemble de l’exercice 2021-2022 clos en juin dernier. L’attention se tourne néanmoins sur le rachat du club français par le milliardaire américain John Textor qui doit être finalisé d’ici à la fin de cette semaine.

Si l’Olympique lyonnais a essuyé ce week-end une défaite contre le Stade rennais pour la première de Laurent Blanc comme entraîneur, le club rhodanien a au moins pu afficher des comptes annuels en nette amélioration.

Publiés vendredi soir tard, les résultats pour l’ensemble de l’exercice 2021-2022 clos en juin dernier d’OL Groupe – la holding qui chapeaute l’Olympique lyonnais - ont bénéficié du bond des recettes de la billetterie, dû au retour dans les stades des supporters. Les ventes de billets ont ainsi été multipliées par 17, s’établissant à 36,3 millions d'euros contre à peine 2 millions d’euros lors de l’exercice 2020-2021, marqué par la pandémie et les restrictions sanitaires.

L’ensemble des produits hors "trading" des joueurs, c’est-à-dire les transferts, ont eux progressé de 36% à 160,5 millions d’euros. De leur côté, les revenus réalisés sur les cessions de contrats de joueurs ont augmenté de 55% à 92,1 millions d’euros. L'OL a notamment vendu au club anglais Newcastle le milieu brésilien Bruno Guimaraes pour 32 millions d'euros lors du mercato de janvier, un des plus importants transferts dans l'histoire du pensionnaire de Ligue 1.

Une reprise qui se confirme au premier trimestre

Plus bas dans le compte de résultat, OL Group a renoué avec un excédent brut d’exploitation de 16 millions d’euros à comparer avec une perte brute d’exploitation de 34 millions d’euros sur l’exercice 2020-2021.

La perte nette du club de football présidé et dirigé par Jean-Michel Aulas a été divisée par près de deux, mais reste à un niveau élevé de 55 millions d’euros.

Concernant ses perspectives l’Olympique Lyonnais explique que le premier trimestre de l’exercice 2022-2023 "confirme la bonne reprise des activités constatée lors de l'exercice précédent et devrait afficher une nouvelle croissance" par rapport à la même période de 2021-2022.

Cette publication ne suscite guère d’enthousiasme du côté des investisseurs. L’action OL Groupe recule ainsi de 2,8% à 2,74 euros vers 11h20, alors que le CAC 40 prend 0,4%.

Vers une sortie de la Bourse

Le marché attend surtout la finalisation du rachat du club par le milliardaire américain John Textor, via sa société Eagle Football Holdings LLC. La date butoir de cette opération avait été reportée le mois dernier du 30 septembre au 21 octobre, soit ce vendredi. Ce délai devait servir à "finaliser la documentation juridique et les dernières étapes préalables à la réalisation de l'opération", expliquait alors le club de football.

La transaction doit permettre à John Textor d’acquérir la totalité des actions et la moitié des Osranes (obligations subordonnées remboursables en actions nouvelles ou existantes) d’OL Group détenues par Holnest, la société contrôlée par Jean-Michel Aulas, ainsi que la totalité des actions et des Osranes des deux autres actionnaires de référence, le groupe Pathé et le fonds d’investissement chinois IDG Capitals. Ces trois actionnaires détiennent actuellement environ les deux-tiers du capital du club de football.

Cette prise de participation se fera au prix de 3 euros par action, valorisant 100% du capital OL Groupe à un peu moins de 530 millions d’euros, pour une valeur d'entreprise totale d'environ 800 millions d'euros. Une offre publique d’achat simplifiée au même prix sera ensuite déposée par le milliardaire américain pour acquérir le solde des actions et des Osranes avec l’objectif de sortir de la cote le club de football qui s’était introduit à la Bourse de Paris en 2007…à 24 euros par titre.

Julien Marion - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur OL GROUPE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application BFM Bourse


Par email

Votre avis
Portefeuille Trading
+315.80 % vs +35.63 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour