Bourse > Ol groupe > Ol groupe : L'Oympique Lyonnais est désormais "dans une spirale vertueuse"
OL GROUPEOL GROUPE OLG - FR0010428771OLG - FR0010428771
2.700 € +1.50 % Temps réel Euronext Paris
2.660 €Ouverture : +1.50 %Perf Ouverture : 2.700 €+ Haut : 2.630 €+ Bas :
2.660 €Clôture veille : 19 888Volume : +0.03 %Capi échangé : 157 M€Capi. :

Ol groupe : L'Oympique Lyonnais est désormais "dans une spirale vertueuse"

(Tradingsat.com) - Si l'Olympique Lyonnais fait encore un peu grise mine sur le plan sportif (les Gones sont 5e du championnat de France et éliminés des compétitions européennes) le volet financier s'avère plus réjouissant.

Sur les six premiers mois de son exercice décalé clôturant à fin décembre, le groupe a dégagé un bénéfice de 19,7 millions d'euros. Chiffre qualifié de "très impressionnant" par le président d'OL Groupe Jean-Michel Aulas, invité de BFM Business ce mercredi 17 février. "Ce qui compte aussi c'est l'excédent brut d'exploitation (EBE) avec 40 millions d'euros soit 40% du chiffre d'affaires; ce qui démontre notre capacité de remboursement de l'endettement", ajoute-t-il.

Le président de l'OL reconnaît toutefois que ces bons résultats s'expliquent par la participation de son club à la très lucrative Ligue des Champions jusqu'en décembre, soit la période de l'exercice. Ce pourquoi "il faut d'ici la fin de saison se retrouver en situation de jouer la Champions League (c'est-à-dire finir dans les trois premiers, ndlr)".

"Spirale vertueuse"

Néanmoins, Jean-Michel Aulas assure que désormais "le modèle (de l'Olympique Lyonnais, ndlr) fonctionne". Son club arriverait ainsi dans "une spirale vertueuse" qui doit lui permettre à terme de concurrencer les poids lourds de la Premier League, le championnat anglais.

"L'infrastructure (le stade, ndlr) permet de générer des ressources qui permettent d'acheter des joueurs qui eux-mêmes font du spectacle ce qui boucle la boucle", détaille Jean-Michel Aulas.

Une "Orange Arena" à Lyon?

Autre atout de l'OL: son centre de formation qualifié "d'académie" car calqué sur le modèle anglais. Jean-Michel Aulas prétend "qu'il s'agit de la deuxième académie en Europe derrière le FC Barcelone". Une académie qui se justifie d'autant plus à l'heure de l'affaire Serge Aurier, un des joueurs clés du Paris Saint-Germain qui a tenu des propos injurieux vis-à-vis de son entraîneur et de certains de ses coéquipiers sur les réseaux sociaux.

Aujourd'hui "il y a besoin de former les joueurs mais aussi de leur donner une culture, une formation générale sur le plan de l'image, car l'image aussi se valorise", fait ainsi valoir Jean-Michel Aulas sans toutefois faire clairement référence à ce dossier.

Au passage, il précise que "cet actif immatériel" que représente l'ensemble des joueurs formés au club s'élèverait à 140 millions d'euros.

Jean-Michel Aulas est ensuite revenu sur le nouveau stade de l'OL qui ne porte pas encore de nom officiel. Si rien n'est encore décidé il confie avoir "une faiblesse" pour y apposer "le nom d'une très grande entreprise française". "Orange Arena?", lui demande-t-on. "Ce serait magnifique", répond-il alors que le verdict final devrait être rendu après l'Euro, fin juin.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...