Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

OL GROUPE

OLG - FR0010428771 SRD PEA PEA-PME
3.340 € -0.30 % Temps réel Euronext Paris

Ol groupe : Juventus, Manchester... Le bilan en Bourse des 8e de finale de la Ligue des champions

jeudi 14 mars 2019 à 17h32
L'action Juventus flambe après son exploit en Ligue des champions

(BFM Bourse) - Quatre des seize clubs encore en lice en 1/8e de finale de Ligue des champions étaient cotés en Bourse. Parmi eux, deux (la Juventus Turin et Manchester United) se sont qualifiés et ont vu leur titre avancer, voire bondir dans le cas du club turinois. Les deux autres (Dortmund et Lyon) ont enregistré des reculs en Bourse après leur élimination.

Si les clubs de football cotés en Bourse avaient plutôt subi la phase aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions, tant sur le terrain que sur les marchés, certains d'entre eux, à l'image de la Juventus Turin mardi soir, sont parvenus à déjouer les pronostics et renverser des situations mal embarquées pour se qualifier en quarts de finale. Tour d'horizon des mouvements boursiers des clubs cotés au lendemain de leur huitième de finale retour.

Le titre Dortmund avance malgré l'élimination

Quasiment éliminés après le lourd revers subi (3-0) à Wembley contre le club londonien de Tottenham le 10 mars dernier, les Allemands du Borussia Dortmund ont dit adieu à l'édition 2018-2019 de la Ligue des champions mardi 5 mars dernier après une nouvelle défaite (0-1), cette fois-ci sur sa pelouse, contre l'équipe de Hugo Lloris. Un scénario que le marché avait visiblement intégré puisque le cours de l'action du club de la Ruhr a progressé de 2,3% au lendemain de son élimination. Pour rappel, le titre coté à la Bourse de Francfort avait cédé 6,9% lors de la séance qui avait suivi le match aller.

Un exploit mais pas de flambée du cours de l'action Manchester

Défaits 2-0 par le Paris Saint-Germain dans leur antre d'Old Trafford mardi 12 janvier, Manchester United n'avait, théoriquement, aucune chance de se qualifier pour les quarts de finale au terme du match retour, 0% des équipes ayant perdu le match aller à domicile sur ce score n'ayant réussi à passer au tour suivant jusque là. Autant dire que les observateurs ne donnaient pas cher de la peau des joueurs mancuniens. D'autant qu'ils se présentaient au Parc des Princes avec une équipe assez largement remaniée, entre suspension (Paul Pogba) et nombreuses blessures. Sauf que, contre toute attente, le mythique club anglais est parvenu à renverser la vapeur -à la faveur de deux boulettes parisiennes et d'un penalty litigieux- en venant s'imposer 3 buts à 1 sur le terrain du PSG, se qualifiant ainsi pour les quarts de finale de la plus prestigieuse des coupes européennes. Un exploit pas vraiment récompensé sur le New York Stock Exchange où le titre Manchester United progressait de seulement 1,97% à 20,09 dollars au lendemain de la qualification, le 7 mars dernier. Un maigre gain, compte tenu de la performance réalisée, que le titre a déjà effacé depuis, l'action s'échangeant à moins de 20 dollars jeudi à la Bourse de New York.

La Juventus s'envole en Bourse

Autre exploit mais largement salué, cette fois-ci, par le marché, la Juventus Turin du quintuple Ballon d'or portugais Cristiano Ronaldo a réussi à se qualifier en venant à bout, sur sa pelouse, de l'Atlético de Madrid du champion du monde français Antoine Griezmann sur le score de 3-0. Pourtant vaincu 2-0 au Wanda Metropolitano (qui accueillera la finale de cette édition de Ligue des champions) à l'aller, le club italien où évolue un autre champion du monde, Blaise Matuidi, a lui aussi réussi la prouesse de refaire son retard et d'éliminer les madrilènes après une victoire nette et sans bavure, grâce à un triplé de sa superstar portugaise. Et contrairement à Manchester United, cette énorme performance a été nettement récompensée par le marché, le titre Juventus Turin bondissant de 17,42% mercredi à la Bourse de Milan.

Pas d'exploit pour Lyon, le titre recule

Dernier club coté à jouer son huitième de finale retour, l'Olympique Lyonnais aurait bien aimé suivre les pas de Manchester United et de la Juventus Turin en retournant une situation là aussi mal embarquée. S'ils n'avaient pas perdu à l'aller (0-0) dans leur Parc OL, les joueurs lyonnais étaient loin d'être en position de force pour autant avant d'aller défier, hier, le FC Barcelone de l'autre quintuple Ballon d'or, l'argentin Lionel Messi, dans son antre du Camp Nou. Devant 100.000 spectateurs -plus grosse affluence pour un stade en Europe- la logique a pour le coup été respectée, les joueurs catalans dominant largement (5-1) le club français, notamment grâce à son génie argentin auteur de deux buts et deux passes décisives. À la Bourse de Paris, jeudi, le titre OL abandonne 4,3% à 2,9 euros, au plus bas depuis un mois, peu avant la clôture.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur OL GROUPE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.50 % vs +12.08 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat