Bourse > Neopost > Neopost : La marge s'effrite, la Bourse sanctionne
NEOPOSTNEOPOST NEO - FR0000120560NEO - FR0000120560
37.240 € -0.64 % Temps réel Euronext Paris
37.500 €Ouverture : -0.69 %Perf Ouverture : 37.820 €+ Haut : 37.160 €+ Bas :
37.480 €Clôture veille : 82 336Volume : +0.24 %Capi échangé : 1 287 M€Capi. :

Neopost : La marge s'effrite, la Bourse sanctionne

(Tradingsat.com) - Neopost s'affiche dans les plus fortes baisses du SRD (-4,4% à 18,4 euros) ce mercredi après l'annonce de ses résultats annuels. Le fournisseur français d'équipements de traitement de courrier Neopost a publié mardi un résultat net part du groupe stable en 2015, mais dans le même temps il a vu sa rentabilité baisser. Rapporté au chiffre d'affaires, ce bénéfice équivaut à un taux de marge nette de 11,2%, contre 12% en 2014, a précisé le groupe dont les revenus ont crû de 6,9% à 1,19 milliard d'euros.

Le chiffre d'affaires est en baisse de 1,2% à taux de change constants, et la croissance organique est négative, à -1,8%. Après avoir revu deux fois ses ambitions à la baisse l'an dernier, Neopost disait en décembre s'attendre à -1% pour cet indicateur. Neopost voit décliner son marché traditionnel des solutions pour le courrier physique au détriment des solutions numériques: la croissance organique des activités "Solutions pour le courrier" (Mail Solutions), qui représentent près de 77% du chiffre d'affaires, est négative à -5,3% (+3% en données publiées). A l'inverse, celle des activités "solutions de communication et d'envoi" (Communication and Shipping Solutions) est positive à +11,4% (+22% en données publiées).

La marge opérationnelle courante (hors charges liées aux acquisitions) est en baisse de 2,3 points à 19,7%, après 22% en 2014 et 24% en 2013. Ce résultat est conforme aux prévisions de sa direction, qui avait annoncé en décembre que la marge serait d'au moins 19,5% en 2015 après l'avoir estimée auparavant entre 19,5% et 20,5%. Le groupe cherche à proposer des solutions d'accompagnement de la transition numérique des entreprises, tout en capitalisant sur ses positions historiques dans le traitement du courrier et des colis. Tout à cette "transformation", il a abandonné ses projections à l'horizon 2017-2019 (chiffre d'affaires de 1,4 à 1,5 milliard d'euros et marge opérationnelle courante entre 20 à 22%), disant désormais espérer "retrouver à moyen terme une croissance organique de son chiffre d'affaires".

Neopost dit vouloir maintenir un niveau de marge opérationnelle courante (hors charges liées à ses acquisitions) supérieur à 18% tout au long de sa "période de transformation", "tout en optimisant ses coûts et ses structures pour viser à terme un retour de" cette marge à plus de 20%, sans autre précision. Le groupe, qui rappelle n'avoir aucune échéance de refinancement avant 2019, entend également "préserver un niveau de cash-flow (flux de trésorerie) suffisant pour soutenir son développement, respecter ses engagements en matière de distribution de dividende et maintenir une bonne qualité de crédit".

S.B. avec AFP


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...