Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

MICHELIN

ML - FR0000121261 SRD PEA PEA-PME
111.450 € -0.71 % Temps réel Euronext Paris

Michelin : Michelin fait appel au marché pour croître dans les émergents

mardi 28 septembre 2010 à 14h10
BFM Bourse

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Michelin a annoncé mardi une augmentation de capital d'environ 1,2 milliard d'euros pour financer d'importants investissements destinés à répondre à la demande des pays émergents dans les prochaines années.

Le groupe français, leader mondial du pneumatique avec le japonais Bridgestone, veut porter ses investissements annuels à environ 1,6 milliard d'euros en moyenne à partir de 2011, contre 1,2 milliard dans son plan précédent. L'objectif est de "renforcer son avance technologique", garantir la compétitivité des sites de production dans les pays développés et donner "une nouvelle dimension" à son développement dans les pays en forte croissance.

Cette augmentation de 400 millions d'euros correspond à des investissements dans de nouvelles capacités. Michelin a estimé en effet que ses besoins supplémentaires en la matière pour répondre à la demande chinoise, indienne ou brésilienne seraient supérieurs à 150.000 tonnes par an, soit l'équivalent d'une nouvelle usine chaque année.

"Le marché du pneu va croître de 300 millions d'unités d'ici 2015, et encore de 300 millions de 2015 à 2020, c'est une croissance très forte (dont) 70% va se faire dans de nouveaux marchés, c'est fondamental par rapport à l'opération qui nous occupe aujourd'hui", a déclaré Jean-Dominique Senard, l'un des gérants du groupe Michelin, au cours d'une conférence de presse.

A 12h10, à la Bourse de Paris, l'action chutait de 9,3% à 59,19 euros, signant la plus forte baisse de l'indice CAC 40.

"Cette annonce constitue une surprise car nous nous attendions à ce que les Capex diminuent les prochaines années", commente un trader. "On peut donc s'attendre à une réaction négative, même si l'objectif final, notamment le renforcement des capacités dans les pays émergents, se justifie clairement."

VERS UN DOUBLEMENT DES VENTES DANS LES ÉMERGENTS

Michelin a déjà trois nouvelles usines en projet ou en chantier, en Inde dans le pneu pour poids lourds, au Brésil dans le pneu pour voitures de tourisme et en Chine sur les deux segments. Les trois sites devraient entrer en production en 2012, mais Michelin estime d'ores et déjà qu'ils ne suffiront pas à faire face à la demande.

A l'horizon 2020, le groupe pense qu'il doublera ses ventes sur les nouveaux marchés et qu'il y réalisera 45% de ses ventes en volume, contre 33% environ cette année.

Michelin a choisi une augmentation de capital pour financer son développement, contrairement à Continental qui a opté pour l'option obligataire. Le concurrent allemand a annoncé mardi le placement de 1,25 milliard d'euros via une émission en deux tranches, sa troisième opération du genre depuis le début de l'année.

"Notre ratio d'endettement s'est amélioré significativement depuis ces dernières années, il est hors de question pour nous qu'il parte dans l'autre direction, qu'il se dégrade, nous allons continuer à l'améliorer malgré cette croissance d'investissement que nous avons devant nous", a souligné Jean-Dominique Senard.

Michelin entend accroître ses ventes en volume de 25% d'ici 2015 et de 50% à l'horizon 2020 et vise, à l'horizon 2015, un résultat opérationnel avant éléments non récurrents nettement supérieur à deux milliards d'euros.

Le groupe souhaite aussi assurer "de façon pérenne" une rentabilité sur capitaux investis (ROCE) supérieure à 9%, générer un cash flow libre significativement positif sur l'ensemble de la période 2010-2015 et maintenir un taux de distribution de dividende de l'ordre de 30%.

A plus court terme, Michelin a profité de la conférence de presse pour confirmer ses objectifs 2010, à savoir une croissance des volumes de 10% à 12%, une marge opérationnelle proche de 9% avant éléments non récurrents et un free cash flow positif.

L'appel au marché annoncé mardi se fera avec maintien du droit préférentiel de souscription (DPS) à raison de deux actions nouvelles pour 11 existantes, le prix unitaire de souscription étant fixé à 45 euros.

Le prix de souscription fait apparaître une décote de 31,0% par rapport au cours de clôture de l'action Michelin lundi (65,26 euros) et de 27,6% par rapport au cours théorique ex-droit.

La période de souscription ira du 30 septembre au 13 octobre inclus.

Avec Pascale Denis et Helen Massy-Beresford, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur MICHELIN en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.60 % vs +11.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat