Bourse > Michelin > Michelin : L'effet de change éclipse le rebond des volumes pour Michelin
MICHELINMICHELIN ML - FR0000121261ML - FR0000121261
117.350 € -1.39 % Temps réel Euronext Paris
119.050 €Ouverture : -1.43 %Perf Ouverture : 119.450 €+ Haut : 116.350 €+ Bas :
119.000 €Clôture veille : 738 182Volume : +0.41 %Capi échangé : 21 157 M€Capi. :

Michelin : L'effet de change éclipse le rebond des volumes pour Michelin

Rebond des volumes de ventes de Michelin au troisième trimestreRebond des volumes de ventes de Michelin au troisième trimestre

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Michelin a fait état lundi d'une dégradation des effets de changes au troisième trimestre qui vient éclipser, sur ces trois mois comme sur l'année, les retombées positives d'un rebond des volumes de ventes.

Le fabricant de pneumatiques, qui a abaissé de 100 millions d'euros son objectif de résultat opérationnel annuel, a réalisé en juillet-septembre des ventes nettes de 5,123 milliards d'euros, en baisse de 5,8%.

Sur la période, ses ventes en volumes ont pourtant augmenté de 2%, après une baisse de 1,5% au premier semestre, reflet notamment de la stabilisation du marché européen avec la fin du déstockage chez les constructeurs généralistes de voitures et une reprise technique dans les poids lourds avant un nouveau changement de norme.

En Europe de l'Ouest, le rebond du deuxième trimestre s'est confirmé au troisième, mais le segment des pneus d'hiver a reculé de 7%, signe que l'environnement économique dissuade les automobilistes d'investir ou de renouveler cet équipement, relativement lucratif pour les fabricants, malgré l'arrivée de la mauvaise saison.

La chute de plusieurs devises face à l'euro depuis l'été, venant s'ajouter à la baisse du dollar américain et du yen, a conduit Michelin à revoir en hausse à 250 millions d'euros environ son estimation des effets de change négatifs sur l'année, contre une prévision précédente de 100 à 150 millions.

OBJECTIF ANNUEL REVU EN BAISSE

Les nouveaux objectifs communiqués par le groupe de Clermont-Ferrand reviennent à abaisser de 100 millions d'euros la cible de résultat opérationnel sur l'année, puisque le groupe visait jusqu'ici un résultat stable avant éléments non récurrents et en incluant l'effet de change, et qu'il table maintenant sur une hausse de 150 millions d'euros mais effet de change exclu.

"C'est à peu près le même objectif en termes de performance qu'au début de l'année ou à la fin du premier semestre", a précisé le directeur financier Marc Henry au cours d'une téléconférence avec les analystes.

En 2012, le résultat opérationnel du groupe est ressorti à 2,42 milliards d'euros.

"Compte tenu d'une perspective de croissance des volumes au quatrième trimestre, Michelin maintient avec confiance son objectif de volumes stables en 2013, dans un environnement de marchés en reprise mais encore faibles dans les pays matures et en croissance dans les nouveaux marchés", a ajouté le groupe dans un communiqué.

Michelin, qui compte compenser l'effet de change en relevant ses prix dans les pays où les monnaies se sont dépréciées et en renforçant le contrôle de ses coûts, a également confirmé son objectif d'un free cash-flow en ligne avec son objectif structurel de 500 millions d'euros.

Interrogé sur les prévisions à moyen terme du groupe, Marc Henry a simplement répondu : "Nous dirons que les chiffres de 2015 ont été calculés en 2012, donc bien entendu avec à l'esprit les parités de cette année-là ; mais pour l'heure, je ne fais aucun pari sur les monnaies (...) c'est bien trop tôt."

Fin 2012, Michelin avait annoncé tabler d'ici trois ans sur un résultat opérationnel, avant éléments non récurrents, de l'ordre de 2,9 milliards d'euros.

Avant cette publication, l'action Michelin a clôturé à 79,75 euros (-0,83%), donnant une capitalisation boursière de 14,9 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, le titre gagne 11,4%, après un bond de près de 57% en 2012.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI