Bourse > Maisons france > Maisons france : Dévisse après ses semestriels
MAISONS FRANCEMAISONS FRANCE MFC - FR0004159473MFC - FR0004159473
61.990 € -0.50 % Temps réel Euronext Paris
62.300 €Ouverture : -0.50 %Perf Ouverture : 62.300 €+ Haut : 61.750 €+ Bas :
62.300 €Clôture veille : 1 081Volume : +0.02 %Capi échangé : 430 M€Capi. :

Maisons france : Dévisse après ses semestriels

tradingsat

(CercleFinance.com) - Maisons France Confort (MFC) recule de 4,5% au lendemain de la publication par le constructeur de maisons individuelles d'un résultat net plus que divisé par deux à 2,6 millions d'euros au premier semestre, et d'une marge d'exploitation en baisse de 1,8 point à 1,5%.

Cette dégradation s'explique par la baisse du volume de chiffre d'affaires, engendrant une moindre absorption des coûts fixes, et par une marge brute en retrait d'un point dans un contexte de marché concurrentiel extrêmement agressif.

Le chiffre d'affaires a reculé de 5,1% à 250,6 millions d'euros (-7% à périmètre constant), du fait principalement de la forte chute des prises de commandes observée sur les second et troisième trimestres 2014 (-8,2% en valeur) et d'un allongement des délais de levée de conditions suspensives.

'L'accroissement des délais provient exclusivement de facteurs externes (notaires et banques saturés et difficultés pour l'obtention de permis de construire dans les temps)', explique cependant Portzamparc, notant que les retards ne font pas augmenter le taux d'annulation.

A fin août 2015, MFC a réalisé 4150 prises de commandes représentant un chiffre d'affaires de 447 millions d'euros HT en progression de 20,8% en nombre et de 18,6% en valeur par rapport à l'année dernière.

Pour l'ensemble de 2015 le groupe réaffirme son objectif de stabilité de la production avec une amélioration des résultats au deuxième semestre. Pour 2016, il prévoit d'ores et déjà une croissance à deux chiffres de sa production, lui permettant ainsi de retrouver progressivement sa rentabilité normative.

'Maisons France Confort continue d'assoir sa position de leader du marché. Les bonnes perspectives qui s'offrent au groupe couplées à des niveaux de valorisation raisonnables constituent l'intérêt du dossier', conclut Portzamparc qui reste à 'renforcer' sur le titre.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI