Bourse > Lesnxconstructeurs > Lesnxconstructeurs : "la fin du scellier pourrait faire baisser les prix dans l'immobilier neuf"
LESNXCONSTRUCTEURSLESNXCONSTRUCTEURS LNC - FR0004023208LNC - FR0004023208
41.600 € +4.00 % Temps réel Euronext Paris
40.000 €Ouverture : +4.00 %Perf Ouverture : 42.330 €+ Haut : 39.490 €+ Bas :
40.000 €Clôture veille : 5 417Volume : +0.03 %Capi échangé : 667 M€Capi. :

Lesnxconstructeurs : "la fin du scellier pourrait faire baisser les prix dans l'immobilier neuf"

(Tradingsat.com) - Fabrice Desrez, directeur général du groupe immobilier Les Nouveaux Constructeurs (LNC), réagit à l'annonce de la suppression du dispositif Scellier fin 2012, votée cette semaine par l'Assemblée nationale. Sans être le séisme annoncé par certains, la disparition du dispositif ne sera pas « sans effet sur le secteur » de l'immobilier neuf, qui devrait orienter sa production vers les primo-accédants.

La fin annoncée du dispositif Scellier représente-t-elle une vraie menace pour la promotion immobilière ?

Fabrice Desrez : Un peu plus de 60 % des ventes de logements neufs signées en France en 2010 l'ont été dans le cadre du dispositif Scellier. Sachant cela, on peut difficilement affirmer que la suppression du dispositif à compter de 2013 sera sans effet sur le secteur. Cela dit, je pense qu'il ne faut pas forcer le trait. Les promoteurs sauront s'adapter à cette nouvelle donne, notamment en privilégiant la construction de logements destinés à des primo-accédants plutôt qu'à des investisseurs. LNC a déjà amorcé ce virage. Nous avons plus vendu en volume cette année que l'année dernière, mais le nombre de nos opérations en Scellier, lui, est en baisse. A contrario, la part des opérations en primo-accession progresse : elle était de 47 % au 30 septembre, contre 35 % un an plus tôt et 30 % à peine à la même date en 2009. Cette tendance est appelée à se poursuivre dans les prochains mois.

Le gouvernement a en partie justifié l'abandon prématuré du Scellier par le fait qu'il avait entretenu la hausse des prix des logements…

Fabrice Desrez : C'est une réalité. Le succès du dispositif a entretenu la surenchère foncière et, même s'ils ont fait attention à maîtriser leurs prix, les promoteurs ont participé à ce mouvement de hausse. A tel point qu'on se rend compte aujourd'hui qu'une partie des programmes en cours de commercialisation ne le seraient pas au même prix sans le Scellier. Nous avons un programme en cours à Villeurbanne, qui marche très bien, et qui est réservé à 85 % par des investisseurs dans le cadre du dispositif Scellier. Vendu à 4 000 euros du mètre carré, ces logements sont difficilement accessibles pour la très grande majorité des primo-accédants.

Le virage vers la primo-accession devrait donc tirer les prix vers le bas ?

Fabrice Desrez : Je pense que c'est souhaitable. Pour trouver le moyen de construire des logements à prix maîtrisés et accessibles, il est indispensable de réduire le coût du foncier., mais aussi de jouer sur le niveau des coûts de construction. Chez LNC, nous avons créé en tout début d'année, dans cette perspective, une nouvelle direction produit chargée d'optimiser la conception de nos programmes.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...